Maxéville : un individu exhibe un couteau dans un supermarché

Un homme de 40 ans, soupçonné de violences, a été interpellé le 31 août à Maxéville.

La scène s'est déroulée dans un supermarché d'une commune de la métropole du Grand Nancy, à Maxéville. Aux alentours de 19h30, un individu a fait irruption dans le commerce et a demandé en caisse à des clients une somme d'argent pour payer un achat. Pour être plus persuasif, ce dernier n'a pas hésité à exhiber un couteau mais échouant à obtenir ce qu'il désirait, il quittait finalement le magasin. 

De retour dans son véhicule, certains clients ont tenté de retenir l'auteur des faits avant l'arrivée des policiers, mais ce dernier mettait en marche son véhicule en manquant de percuter un homme qui avait juste le temps de s'écarter. Ce dernier s'est vu délivrer trois jours d'ITT.

Des faits qui allaient se reproduire aussitôt dans un autre magasin, un hard-discount, où des témoins constataient, quelques minutes plus tard, la présence de l'individu avec un tournevis sur le parking. Alertés par police Secours, plusieurs équipages de police se rendaient sur les lieux où le véhicule du mis en cause était pris en étau afin de bloquer tout mouvement de circulation à l'avant et à l'arrière. Les policiers étaient amenés à briser les vitres pour neutraliser l'individu qui tentait, coûte que coûte, de prendre la fuite. L'homme était interpellé.

Furieux d'avoir été menotté, il parvenait à frapper d'un coup de pied les jambes d'un policier puis à blesser un autre policier en décochant un autre coup dans la porte du véhicule de police qui se refermait sur les jambes du fonctionnaire. L'excité était placé en garde à vue à l'hôtel de police de Nancy. 

L'homme, un Nancéien de 40 ans, a été présenté vendredi en comparution préalable en vue d'une présentation dans le cadre d'une comparution immédiate lundi 5 septembre. Il devra répondre devant le tribunal judiciaire de Nancy de "violences sur personne dépositaire de l'autorité publique", "menaces de mort" et "violences volontaires avec arme".