Rodéo et alcoolémie : un automobiliste arrêté à Pont-à-Mousson

Faits divers. Fin de course pour un conducteur, auteur d’un rodéo motorisé, dans les rues de Pont-à-Mousson. Le mis en cause en état d'alcoolémie a été placé en garde à vue au commissariat. 

Les faits se sont déroulés samedi soir à Pont-à-Mousson aux alentours de 20h, une patrouille de police observait, ce soir-là, la présence d'un automobiliste faisant crisser les pneus sur un rond-point. Malgré l'activation des gyrophares et des deux-tons pour soumettre le contrevenant à un contrôle, ce dernier prenait la fuite en zig-zaguant et en heurtant à deux reprises la voiture de police ce qui blessera légèrement un policier à la cheville.

Placé en garde à vue et à l'issue d'une nuit en cellule de dégrisement pour une alcoolémie de 1,09 gramme d'alcool dans le sang, l'homme, un Mussipontain, né en 1969 a été présenté ce lundi devant la justice pour des faits rodéo urbain, refus d'optempérer, mise en danger de la vie d'autrui et conduite en état d'alcoolémie. 

ll a été condamné à six mois de prison avec sursis, huit mois de suspension de permis et une obligation de soins lors d'une CRPC déferrement (plaider coupable).  

Dans l'hexagone, d'après les chiffres du ministre de l'Intérieur communiqués le 17 août dernier, l'année 2022 a enregistré une hausse des interpellations pour des rodéos urbains avec plus de 2 200 personnes interpellées et 1 800 scooters et motos, saisis depuis le début de l'année.