Nancy : chaleur et vol par escalade par les fenêtres, la police appelle à la prudence

Photo d'illustration - DR Photo d'illustration - DR
FAITS DIVERS. Avec la hausse des températures et une chaleur parfois étouffante dans les logements, les fenêtres laissées ouvertes peuvent faciliter des intrusions non prévues. La police appelle à la prudence. 

Avec la hausse brutale des températures et une vague de chaleur parfois écrasante de jour comme de nuit dans les logements, il est fréquent de laisser ses fenêtres ouvertes. Pourtant, ces ouvertures laissées sans surveillance attirent aussi des intentions malveillantes et facilitent grandement les risques d'intrusion avec à la clef des situations désagréables parfois vécues comme un traumatisme... Les vols. 

Des faits qui ont trouvé une illustration, lundi 20 juin à Nancy, dans le courant de la matinée a-t-on appris de source policière. D'abord alertée par le voisinage de la présence d'un individu suspect, la police de Nancy se rapprochait de la rue Jacquinot à Nancy où elle interpellait un homme qui venait de rentrer dans un logement sans commettre d'effraction. Quelques minutes plus tôt, l'homme entré par la fenêtre ouverte située au rez-de chaussée avait été surpris en plein marché par le propriétaire. L'intrus avait été reconduit manu militari à la porte. Le contrôle des forces de police avait permis de retrouver, en possession du suspect, un sac contenant "plusieurs bouteilles d'alcool" dont certaines reconnues comme provenant du dernier logement visité. Sur le rebord de la fenêtre, le voleur interrompu dans ses agissements avait même laissé un pack de bières qu'il n'avait pas eu le temps d'emporter, nous précise une source policière.

L'individu mis en cause en état d'ébriété

Ramené au commissariat du Boulevard Lobau pour y être entendu par les policiers du Groupe d'Appui Judiciaire puis l'Unité des Atteintes aux Biens, l'homme a reconnu les faits. Il s'agit d'un SDF âgé de 23 ans qui était sorti de prison il y a quelques jours. Il était lors des faits en état d'ébriété avec un taux d'alcoolémie relevé (plusieurs heures après avoir été appréhendé) de l'ordre de 1,42g/ litre de sang . 

Ce dernier a été remis en liberté et sera convoqué le 3 janvier 2023 dans le cadre d'une audience de Comparution avec reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC) ou plaider-coupable, doublée d'une convocation par officier de police judiciaire (COPJ).

La police de Nancy appelle à la prudence et attire l'attention sur ces infractions sans effraction grandement facilitées au cours de l'été par la présence de fenêtres ouvertes notamment dans les logements situés en rez-de-chaussée ou au premier étage plus vulnérables. Afin de limiter les risques d'intrusion, quelques précautions simples peuvent être adoptées lorsque vous ouvrez vos fenêtres comme de baisser les volets, mettre les fenêtres en position oscillo-battante sans oublier de rester au maximum vigilant en gardant un oeil sur ces ouvertures.