Coups de feu tirés à Tomblaine : un trentenaire en état d'ivresse interpellé

Photo d'archives - crédit ici-c-nancy.fr Photo d'archives - crédit ici-c-nancy.fr
Faits divers. En peu de temps, mardi après-midi, un individu suspecté d'avoir tiré plusieurs coups de feu à Tomblaine a été interpellé. 

Les faits ont été commis, mardi 10 mai aux alentours de 17h55, a-t-on appris de source policière. Trois jeunes gens qui discutaient à proximité d'un cimetière à Tomblaine observaient le manège étrange d'un trentenaire. À son second passage, ce dernier visiblement en état d'ivresse, s'adressait à eux en exhibant une arme de poing et leur proposant de tirer. Sans attendre, l'homme tirait un premier coup de feu en l'air provoquant une belle frayeur et la fuite des jeunes. Pas moins de sept détonations se faisaient entendre. Bien conscients du caractère inhabituel et dangereux de ces agissements, ils alertaient la police en composant le 17.  En opération anti-stupéfiants un peu plus loin, les patrouilles étaient immédiatement dépêchées sur les lieux. Une dizaine de véhicules dont la brigade anticriminalité, le groupe de sécurité de proximité, la section d'intervention ou encore les motards de la police nationale convergeait sur le secteur. 

De nouveaux témoignages, recueillis par les forces de police, permettaient de comprendre que l'individu était venu se changer à son domicile. Il était repéré dans sur la voie publique et interpellé. Une perquisition à son logement permettait de saisir l'arme sur le lit de sa chambre. L'arme de catégorie D, non létale, tirant à blanc a été confisquée.

Ce dernier soumis à un contrôle d'alcoolémie présentait un taux de 1,84 gramme par litre de sang. Il était placé en garde à vue à l’hôtel de police de Nancy puis entendu par les policiers du groupe d'appui judiciaire. 

Le mis en cause, un Tomblainois âgé de 33 ans devra répondre de ces agissements mercredi matin devant le tribunal judiciaire de Nancy en vue d’une comparution préalable ce jeudi dans la perspective d'une possible comparution immédiate vendredi face à un magistrat.