Nancy : suspicion de maltraitance sur un enfant de 5 ans la mère et le compagnon devant la justice

Un couple de Nancéiens a été place en garde à vue pour suspicion de maltraitance et violences infligées à l'égard d'un enfant de 5 ans.

C'est une personne qui a lancé l'alerte permettant sans doute des faits plus graves de survenir. À la vue d'un enfant couvert de bleus au niveau du visage et sur le corps, ce témoin a brisé le silence et s'est rendu mardi 5 avril au commissariat de Nancy afin d'alerter d'une suspicion de maltraitance sur mineur. Un signalement de violences intrafamiliales qui ont conduit les policiers à se présenter aussitôt dans un hôtel nancéien où résidait provisoirement la victime présumée et sa famille.

A leur arrivée, les policiers constataient des marques telles que de nombreuses ecchymoses sur le visage tuméfié du petit garçon de 5 ans. Afin de s'expliquer sur la nature des blessures, la mère était entendue librement au commissariat de Nancy puis était placée en garde à vue. Elle affirmait que les blessures avaient été infligées par son nouveau compagnon, le beau-père de l'enfant. Ce dernier absent du logement lors du passage des policiers a été interpellé dans la soirée de mardi par le Groupe de Sécurité et de Proximité (GSP) puis placé en garde à vue à son tour au commissariat de Nancy.

Punition qui tourne mal ou violences régulières ? D'après les investigations menées par la brigade des protections des familles, les faits de maltraitance se seraient déroulés le week-end précédent et s'inscriraient dans un déchainement de violences à l'encontre de l'enfant parce qu'il avait fait "pipi au lit" 

La mère de famille et son compagnon, tous deux âgés d'une vingtaine d'années, seront jugés ce vendredi 8 avril 2022 dans le cadre d'une comparution immédiate devant un magistrat du tribunal judiciiare de Nancy. La mère est poursuivie pour non dénonciation de maltraitance et son compagnon de violences aggravées et de violences conjugales. L'enfant s'est vu délivrer 5 jours d'ITT.