Nancy : un médecin menacé par un homme armé, il est secouru par deux patients

Un médecin généraliste du quartier Mon désert à Nancy a été menacé dans son cabinet par un homme armé d'un couteau. Ce dernier exigeait une ordonnance médicale. 

La police a été alertée, jeudi 17 mars 2022 aux alentours de 19h, de l'agression d'un médecin dans le quartier Mon désert à Nancy. L'auteur présumé armé d'un couteau et le visage ensanglanté s'était engouffré dans le cabinet d'un médecin généraliste profitant de la fin d'une consultation d'un autre patient pour exiger une ordonnance médicale. Face au refus du docteur, le ton était monté, l'excité se montrant rapidement plus véhément, dans les gestes et la parole. Si bien que le médecin faisait usage d'un spray au poivre pour calmer l'individu et l'éloigner. L'intervention de deux patients présents dans la salle d'attente ont permis de neutraliser et de repousser l'individu à l'extérieur du cabinet. L'homme était en possession d'une arme blanche et de cartouches de calibre 12. 

Sur la voie publique, les policiers dépéchés sur les lieux faisaient face à l'hostilité de l'individu et à un acte de rébellion alors qu'ils tentaient de le menotter. Une manoeuvre rendue compliquée par des crachats et les tentatives de coups de pieds envers les policiers. 

Echauffé, sous l'emprise de l'alcool, le mis en cause était conduit au commissariat et se blessait volontairement dans les geôles en se frappant la tête contre un mur. Un geste qui le conduisait à passer la nuit aux urgences de l'hôpital central. Il était à nouveau interpellé le lendemain par les policiers du GSP et placé en garde à vue à l'hôtel de police de Nancy, où le mis en cause reconnaissait les faits.

Agé de 38 ans, SDF vivant à Nancy, l'individu défavorable connu des services de police, est poursuivi pour tentative d'extorsion, violences sur personnes dépositaires de l'autorité publique (PDAP) et port d'arme. Il devrait être présenté samedi en comparution préalable en vue d'une comparution immédiate lundi devant un magistrat du tribunal judiciaire de Nancy.  

 

Évaluer cet élément
(1 Vote)