Nancy : en fugue, des mineurs provoquent du chahut au commissariat

Faits divers. Quatre adolescents en fugue ont été ramenés dimanche à l'hôtel de police de Nancy. Deux ont été placés en garde à vue, l'un pour outrage et le second pour violences sur personne dépositaire de l’autorité publique (PDAP).

Les faits se sont produits dimanche 16 janvier 2022 à Seichamps. Ce soir là vers 22h30, la police intervenait à la suite d'un appel au 17 pour une rixe en cours mêlant quatre jeunes. A l'arrivée des policiers, aucune bagarre entre les adolescents, mais il s'avérait lors du contrôle qu'ils étaient en fugue de leurs foyers respectifs. 

Ramenés à l'hôtel de police dans l'attente de leurs éducateurs, les jeunes garçons alcoolisés provoquaient du chahut qui conduisaient les policiers à séparer le groupe d'adolescents. Deux jeunes particulièrement excités achevaient leur soirée en garde à vue. L'un âgé de 15 ans pour avoir refusé de porter un masque et outrager un policier et pour le second âgé de 17 ans pour avoir tenté de frapper le chef de poste d'un coup de poing.

Pour ces faits, les deux adolescents seront présentés prochainement devant le tribunal judiciaire de Nancy. Le 24 mars lors d'une convocation par officier judiciaire (COPJ) pour l'adolescent de 15 ans qui devra répondre d'outrage sur personne dépositaire de l’autorité publique (PDAP) et le 10 mars 2022 pour son comparse de 17 ans pour violence volontaire sur personne dépositaire de l’autorité publique (PDAP).