Vandoeuvre : coups de feu sur fond de trafic de stupéfiants

Une personne a été placée en détention provisoire après avoir tiré à trois reprises sur un individu sur fond de trafic de stupéfiants

Selon François Pérain, procureur de la République de Nancy, les faits remontent au 28 septembre 2021. En début de soirée, des médiateurs de sécurité découvraient Franck L blessé par arme à feu, sans pronostic vital engagé, dans un hall d'immeuble situé boulevard de l'Europe à Vandoeuvre.

La victime avait expliqué aux policiers s'être rendu au domicile d'un certain Alexandre G pour discuter à l'occasion d'un conflit lié à un trafic de stupéfiants. La discussion s'est alors envenimée et Alexandre G tirait à trois reprises à l'aide d'une arme à feu type revolver en direction de Franck L. "Une balle traversait la cuisse gauche, une deuxième balle atteignait l'autre jambe au niveau du genou et un dernier coup de feu aurait été tiré au niveau de l'oreille mais sans atteindre la victime", précise le procureur.

L'auteur des coups de feu prenait ensuite la fuite accompagné d'un comparse nommé Denis placé en garde à vue le 30 septembre par la DTPJ de Nancy, chargée de l'enquête. Lors d'une perquisition à son domicile, les policiers procédaient à la saisie de" 543 g d'héroïne, 102 g de cocaïne, 43 g de résine de cannabis et 1440 euros en petites coupures".

Une information judiciaire était ouverte le lundi 04 octobre 2021 contre X pour tentative de meurtre, trafic de stupéfiants et détention d'arme et munitions de catégorie B et C et contre Denis C pour recel de criminel, trafic de stupéfiants, ce dernier était placé en détention provisoire.

L'enquête diligentée par la DTPJ à Nancy connaissait une avancée majeure le 18 novembre avec l'interpellation du suspect principal, Alexandre G  de retour dans le département après quelques semaines d'exil. Il était appréhendé au domicile de sa petite amie. Lors de sa garde à vue, il reconnaissait le trafic de produits stupéfiants et les tirs à destination de Franck L tout en précisant que ce dernier l'avait menacé avec un couteau.

Selon le procureur de la République, le nommé Alexandre G  était mis en examen le 19 novembre 2021 des chefs de tentative d'homicide volontaire, infractions à la législation sur les stupéfiants et les armes et placé en détention provisoire le jour même sur réquisitions conformes du parquet.