Trafic de stupéfiants : un dealer recherché usurpe l’identité de son jumeau

Meurthe-et-Moselle. Un homme faisant l’objet d’un mandat d’arrêt a été interpellé à Royan (Charente Maritime), il avait usurpé l’identité de son frère jumeau pour échapper au mandat de recherche lancé à son encontre dans le cadre d'un trafic de stupéfiants. 

 

Les faits ont débuté il y a un an et demi à Tomblaine. À la suite d’une information donnée le 31 août 2020 sur un potentiel trafic de stupéfiants se tenant dans un appartement et dans les communs d’un immeuble situé au rue de la Paix, une enquête préliminaire était diligentée par la brigade des stupéfiants de Nancy. 

Avec l’autorisation du procureur de la République, une perquisition dans l’appartement Tomblainois était menée le 14 septembre et conduisait à plusieurs saisies. Sur le balcon du logement, la découverte de deux plants de cannabis de plus d’1m30 visibles de la rue, mais aussi la confiscation de près de 11 500 euros de liquidité, plus d’un kilogramme d’héroïne, 941 g d’herbe de cannabis et 1,64 g de cocaïne. En outre, un listing contenant les coordonnées d’une trentaine de personnes était trouvé par les enquêteurs. 

L’audition de la mère vivant dans le logement mettait en évidence la potentielle implication de deux de ses quatre enfants, des jumeaux dont l'un était parti à Bordeaux un an auparavant. 

Des éléments qui allaient orienter les enquêteurs sur un trafic de stupéfiants dans le département de la Charente Maritime, confortés par les investigations portées avec le listing téléphonique établissant notamment auprès de la clientèle de la présence d'un dealer se revendiquant originaire de Nancy. 

Interpellé à la suite d'un délit routier 

En janvier 2020, les empreintes d’un des jumeaux étaient relevés sur des emballages de stupéfiants en Charente Maritime conduisant le substitut du procureur a lancé, le 30 septembre 2020, un mandat de recherche à l’encontre du suspect. 

L’épilogue intervenait le 3 novembre dernier où les policiers de la sureté départementale à Royan faisaient face à l’un des frères jumeaux non visé par le mandat de recherche. Ce dernier était interpellé pour délit routier et conduit en garde à vue. Finalement, les investigations permettaient d'établir que ce dernier était bien le jumeau recherché dans le cadre de l’enquête de trafic de stupéfiants et qu’il avait usurpé l’identité de son frère. 

Emmené de Royan jusqu’à Nancy, le suspect était placé en garde à vue à l’hôtel de police du boulevard Lobau le 5 novembre. L'homme a reconnu vendre de l’herbe de cannabis depuis août 2020, mais s’est défendu de ne pas être directement lié aux quantités de drogues et d’argent dans le logement de sa mère, maintenant la version selon laquelle il la « gardait » pour le compte d’un tiers. 

L’homme âgé de 36 ans a été présenté dimanche en vue d’une comparution immédiate devant un magistrat du tribunal de Nancy.