Un trafic de stupéfiants démantelé à la prison de Nancy - Maxéville

photo d'illustration photo d'illustration
Faits divers. Deux détenus, soupçonnés d'être impliqués dans un trafic de stupéfiants à la prison de Nancy-Maxéville, ont été extraits, lundi 11 octobre, de leurs cellules. 

Lors d’une fouille de cellule le 6 septembre 2021 à la prison de Nancy-Maxéville, les agents de la pénitentiaire ont eu la surprise de découvrir « un petit magasin » attestant d’une activité de trafic de stupéfiants. Au total : « 251 g de résine de cannabis, 16 g d’herbe de cannabis, un téléphone, une balance, un briquet », mais aussi une console « PSP, et un kit mains libres » étaient saisis. Des faits qui conduisaient à un nettoyage de leur cellule et au placement à l’isolement des deux mis en cause âgé de 20 et 22 ans. 

Le lundi 11 octobre 2021, les deux suspects étaient extraits et conduits à l’hôtel de police de Nancy où ils reconnaissaient les faits devant les enquêteurs de la brigade des stupéfiants.



D’après les investigations menées, pour pouvoir fournir les détenus, les deux mis en cause récupéraient la marchandise expédiée par des lanceurs de colis, à l’aide d’une canne à pêche artisanale munie de fil de pêche et d’un crochet. Les produits étaient ensuite délivrés à d’autres détenus selon un pourcentage de marge.

Présentés devant un magistrat en comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité mardi après-midi ils ont été condamnés d’une peine de dix mois de prison fermes supplémentaires. L’un de deux détenus était déjà connu pour trafic de stupéfiants devait être libérable en mars 2022.