Nancy : sa fille victime de violences conjugales, le père alerte la police

Faits divers. La police est intervenue dans un hôtel de l'agglomération nancéienne pour des faits de violences conjugales impliquant un jeune homme de 20 ans et sa petite amie de 18 ans. C'est le père de la victime qui avait prévenu les forces de police. 

Les services de police ont reçu, dans la nuit du 5 au 6 septembre, un appel au « 17 » d’un père de famille inquiet lui-même alerté un peu plus tôt par sa fille se déclarant victime de violences physiques et verbales. Des faits qui se seraient produits en deux temps, d’abord place Stanislas à Nancy où le conjoint violent âgé de 20 ans aurait d’abord étranglé sa petite amie la faisant tomber au sol, puis après des excuses proférées à la victime, dans un hôtel de l’agglomération nancéienne.

En pleine nuit, alors que les échanges devenaient de plus en plus houleux avec sa compagne, le jeune homme serait aller jusqu’à placer un oreiller sur la bouche de la victime pour la faire taire. Parvenant à prendre son téléphone portable pour réclamer de l’aide, elle transmettait de courts messages à son père qui informait immédiatement les forces de police.

A 7h du matin, après avoir établi un périmètre, plusieurs patrouilles intervenaient et plaçaient en garde à vue l’individu tandis que la jeune femme était conduite aux urgences de l’hôpital central. Au commissariat le mis en cause a minimisé les faits. Chacun s’est vu délivrer par leurs médecins trois jours d’interruption totale de travail. 

Selon les investigations menées par l’Unité des Violences au Personnes (UAP), les faits s’inscrivent dans des conflits sur fond de jalousie, la jeune fille avait déjà déposé plainte contre son compagnon en décembre 2020, ce dernier est également poursuivi pour diffusion sans consentement d’images et vidéo intimes.

Le jeune homme originaire de Badonviller (Meurthe-et-Moselle) a été présenté mardi et écroué jusqu’à ce mercredi en vue d’une comparution immédiate devant le tribunal judiciaire.