Nancy : elle crache et outrage des policiers, une policière blessée

Suspectée de vol commis dans un magasin de Nancy et conduite à l'hôtel de police, une femme de 40 ans a refusé de se soumettre à un test d'alcoolmémie et a blessé une policière du commissariat de Nancy. 

Le 15 mars vers 17 h 30, les policiers de Nancy sont appelés par la sécurité d’un magasin nancéien pour interpeller une femme suspectée d’avoir volé une robe. Présentant les signes d’une personne alcoolisée, les policiers veulent la soumettre à l’éthylomètre pour révéler son taux d’imprégnation à l’alcool. Mais cette dernière qui refuse catégoriquement est prise d’un accès de colère. Alors que les policiers lui informent, qu’elle va être conduite à l’hôpital central pour effectuer le dépistage, la situation s’envenime un peu plus.

Très énervée, elle s’est débattue proférant des insultes à destination des policiers présents puis a craché au visage et a repoussé violemment une policière présente à ses côtés lui causant une blessure à la main. La gardienne de la paix s’est vue délivrer une incapacité totale de travail de dix jours et sera contrainte à trois semaines d’arrêt de travail.  

La mise en cause poursuivie pour outrages, rebellion, violences commises à l’encontre des personnes dépositaires de l’autorité publique (PDAP) et vol à l’étalage est connue des services de police pour des vols. En outre le dépistage d’alcoolémie a permis de prouver qu’elle était bien sous l’emprise de l’alcool au moment des faits.

Elle a été déférée mercredi après-midi pour être jugée en Comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC) et s’est vue prononcer une peine de trois mois à domicile sous bracelet électronique.