Nancy : dégradations et tentative de vol dans une agence immobilière, un homme confondu par son ADN

L’auteur présumé d’un vol, d’une tentative de vol et de dégradations commis au printemps 2020, rue Henri Poincaré à Nancy a été appréhendé. Le suspect a été confondu par son ADN. 

L’Unité des Atteintes aux Biens (UAB) se voyait confier une affaire du 26 mai 2020 portant notamment sur une tentative de vol par effraction et dégradations commises sur une agence immobilière située rue Henri Poincaré à Nancy. Un individu s’était acharné vers 00 h 30 sur la vitrine du commerce. Malgré des efforts nourris pour casser la devanture avec un extincteur utilisé comme bélier, l’auteur avait renoncé. Il s'était ensuite orienté vers les étages de l’édifice en passant par les communs de l’immeuble où il testait le verrouillage de chaque porte. Finalement, l’une d’elles n’étant pas fermée à clé, il était entré dans un logement et s’était emparé d’un portefeuille. Surpris par la victime, il avait pris la fuite. Malgré l’alerte au 17 secours et un dépôt de plainte, l’auteur n’avait pas été retrouvé. Il s’avérait toutefois que l’auteur avait fait usage quelques minutes plus tard de la carte bleue pour régler dans les alentours une note de fast-food.

Les investigations s’appuyaient sur l’exploitation des images de caméras de vidéoprotection et du témoignage de la victime pour établir le profil du suspect. Des éléments qui confortaient les résultats des analyses ADN notamment celle retrouvée sur l’extincteur qui avait servi à dégrader l’agence immobilière. En outre, le même profil génétique résultait aussi dans les analyses ADN prélevées dans un véhicule volé. 

Le suspect a été interpellé le mercredi 24 février 2021 à Vandœuvre-lès-Nancy et placé en garde à vue à l’hôtel de police de Nancy. Défavorablement connu des services de police, il agissait en récidive. Le suspect a été placé au centre pénitentiaire de Nancy - Maxéville où il doit accomplir une peine de cinq mois de prison dans le cadre d’une précédente condamnation. Il sera jugé pour les dégradations commises sur l’agence immobilière et le vol commis rue Henri Poincaré en avril prochain.