Nancy : à 16 ans, deux adolescents suspectés d'être à la tête d'un trafic de stups

De la simple transaction de stupéfiants dans la rue, les policiers sont parvenus à remonter jusqu'au logement de deal où était stockée de la drogue. Cinq individus ont été placés en garde à vue le 26 janvier 2021, dont les têtes du réseau présumées, deux adolescents de 16 ans.

C’est au quotidien pour les forces de sécurité, un puits sans fond, le trafic de stupéfiants qui n’exclut plus les plus jeunes. Après plusieurs interpellations ces dernières semaines de mineurs à Vandoeuvre-lès-Nancy ou Tomblaine, un nouveau trafic de stupéfiants impliquant des adolescents de 16 ans a été démantelé à Nancy. 

Les faits se sont produits le 26 janvier 2021 rue Abbé Grégoire à Nancy, la Brigade anticriminalité (BAC) assistait à une transaction de drogue entre deux individus qui étaient rapidement contrôlés. Il s’agissait d’un SDF de 23 ans qui s'était procuré quelques minutes plus tôt 1 gramme d’héroïne auprès d'un mineur de 16 ans, inconnu des services .

Rapidement les premières investigations menées par le Groupe d’Appui Judiciaire (GAJ) permettaient de localiser le trafic un peu plus loin dans un logement de Nancy. Une perquisition de l’appartement permettait la saisie d’un large éventail de stupéfiants : « 365g d’héroïne, 30 g de cocaïne, 60 g de résine de cannabis, 26 g d’herbe de cannabis, 250 euros en numéraire », ainsi que des armes à savoir un revolver, un fusil de chasse et une centaine de munitions, détaille la police.

Cinq personnes étaient placées en garde à vue au commissariat central de Nancy. Il s’agit du dealer présumé de rue ainsi que l’acheteur, du majeur qui habitait dans le logement ainsi que les deux adolescents soupçonnés d’être à l’origine du trafic de stupéfiants. En outre, les deux jeunes mis en cause sont suspectés d’avoir recruté des adolescents du même âge parmi leurs connaissances afin d’assurer des ventes. Des faits qu’ils nient.

Le majeur placé sous dispositif de tutelle a été remis en liberté, jugé irresponsable. Le majeur SDF a écopé d’un rappel à la loi. Les deux mineurs étaient présentés cet après-midi devant le juge pour enfant en vue d’une mise en examen. Le vendeur de rue âgé de 16 ans fera l’objet d’une convocation par officier de police judiciaire (COPJ) le 17 mars prochain.