Imprimer cette page

Nancy : suspecté d'avoir commandité depuis sa cellule l'incendie du véhicule de son ex-petite amie

By CS - 20h40 décembre 15, 2020
Un jeune homme de 24 ans doit être présenté mercredi matin en vue d'une probable comparution immédiate dans l'après-midi devant le tribunal correctionnel de Nancy. Il est suspecté d'avoir harcelé et commandité l'incendie du véhicule de son ex-petite amie depuis sa cellule du CP de Nancy - Maxéville.

L’homme incarcéré depuis le 7 septembre pour des faits de violences conjugales a été extrait de sa cellule du centre pénitentiaire de Nancy - Maxéville, lundi 14 décembre au soir, pour être entendu par les enquêteurs de la brigade des atteintes aux personnes (BAP). Lors de sa garde à vue au commissariat central, il a nié l’intégralité des faits qui lui étaient reprochés. Une affaire peu commune puisqu’il est suspecté d’avoir agi depuis sa cellule de prison pour harceler et invectiver son ex petite amie.

Usurpation d’identité, création de faux comptes, ce dernier aurait rendu « la vie difficile » à la jeune femme âgée de 29 ans, souligne une source policière. Jusqu’à la menacer par SMS, il y a quelques semaines, d’incendier sa voiture. Une menace mise à exécution le 23 novembre dernier par un tiers (à ce jour non identifié) qui engendrait un dépôt de plainte de la victime soupçonnant très fortement son ex-compagnon.

Témoignages, réseaux sociaux, exploitations téléphoniques... Autant d’investigations qui ont permis aux enquêteurs d’établir un faisceau suffisant d’éléments impliquant le jeune homme. Des éléments étayés par une perquisition menée dans la cellule du détenu qui permettaient la saisie du téléphone portable et dans un autre lieu de la carte SIM. 

Le suspect doit être présenté mercredi matin au parquet en vue d’une probable comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Nancy dans l’après-midi.

Éléments similaires (par tag)