Violente agression à Jarville : les trois jeunes auteurs présumés placés en garde à vue

Un mineur et deux jeunes majeurs ont été placés en garde à vue à la suite d'une violente agression survenue à Jarville-la-Malgrange près de Nancy. 

Une scène de violence totalement gratuite s’est produite le 15 novembre dernier à Jarville-la-Malgrange à un arrêt de bus. Vers 20 h 30, alors qu’un homme se rapprochait d’un jeune garçon pour lui demander du feu pour allumer sa cigarette, celui-ci répliquait par des coups. Son agresseur âgé de 16 ans n’en restait pas là et il revenait quelques minutes plus tard accompagnés de deux amis. Alors que le quadragénaire tentait de prendre la fuite en courant, il était rattrapé et se voyait à nouveau infliger d'autres coups encore plus violents. Ce sont des témoins qui mettaient fin au calvaire de la victime en donnant l’alerte. Les agresseurs prenaient la fuite.

Pris en charge par les sapeurs-pompiers, le quadragénaire était hospitalisé pour des blessures sévères au visage avec quatre fractures qui lui vaudront 21 jours d’incapacité totale de travail et une opération chirurgicale. 

De minutieuses investigations

Les investigations minitiueuses de la brigade des atteintes aux personnes (BAP) de la Sûreté départementale de Meurthe-et-Moselle permettaient d’identifier les trois auteurs domiciliés à Jarville-la-Malgrange et Laneuveville-devant-Nancy. Les trois protagonistes présumés étaient interpellés à leurs domiciles le mercredi 25 novembre puis placés en garde à vue à l'hôtel de police de Nancy. Ils sont nés en 2001 et 2004 et sont défavorablement connus des services de police. Lors de leurs auditions, l’auteur principal a reconnu les faits, les deux autres ont nié leur participation, nous précise une source policière. 

Le mineur doit faire l’objet d’une comparution devant le juge des enfants et les deux jeunes majeurs devraient être présentés vendredi en vue d’une comparution immédiate devant le tribunal.