Nancy : la livraison de stupéfiants tourne court pour deux Meusiens

Photo d'archive / ICN.fr Photo d'archive / ICN.fr
Deux consommateurs venus rechercher de Commercy leur commande de stupéfiants dans la cité ducale ainsi que leur "livreur" ont été placés en garde à vue à l'hôtel de police de Nancy. 

Les faits se sont produits mardi 3 novembre aux alentours de 16 h 20. Cet après-midi-là et en pleine période de confinement national, l'attention d'un équipage de la Brigade anti-criminalité (BAC) en patrouille à Nancy était attirée par la présence d’une voiture immatriculée en Meuse, stationnée sur le secteur de la rue de Phalsbourg, et la présence à son bord de deux individus. Quelques secondes plus tard, ils étaient rejoints par un jeune individu qui montait à l’intérieur de l’habitacle et qui en ressortait très rapidement sans masque et avec de l’argent.

De quoi pousser d'un cran les soupçons des policiers qui contrôlaient les trois protagonistes. Sur le jeune garçon âgé de 16 ans et originaire de Lunéville, 260 euros était saisis et sur les acheteurs présumés 25g d’héroïne et 1g de cocaïne. Le flagrant délit constaté, les mis en cause étaient placés en garde à vue à l’hôtel de police de Nancy. Lors des auditions, le mineur reconnaissait qu’il s’adonnait depuis plusieurs semaines à la livraison de stupéfiants. 

Le jeune garçon était déféré jeudi 5 novembre devant un juge des enfants en vue d’un contrôle judiciaire et d’une remise de convocation pour une éventuelle mise en examen. Les acheteurs et consommateurs de stupéfiants venus de Commercy se sont vus notifier une ordonnance pénale avec 450 euros d’amende chacun.