Pays-Haut : deux policiers traînés sur plusieurs mètres par un scooter

Plusieurs véhicules embrasés dans la banlieue de Longwy dans la nuit du jeudi au vendredi 29 mai - photo DR Plusieurs véhicules embrasés dans la banlieue de Longwy dans la nuit du jeudi au vendredi 29 mai - photo DR
Faits divers. Deux policiers ont été traînés, sur le bitume, lors d'une intervention dans la commune de Herserange (Meurthe-et-Moselle). L'un des policiers blessé à la cheville et au tibia a été conduit à l'hôpital de Mont-Saint-Martin. Le conducteur du deux roues a été interpellé. 

Nuit agitée dans le Pays-Haut. Alertés d’un début d’incendie sur un véhicule, ce vendredi 29 mai aux alentours de 2 h 35, les policiers sont intervenus avenue de la Concorde à Herserange. Les fonctionnaires de police constataient à proximité des faits, la présence de deux individus circulant à scooter casqués et vêtus de noirs quittant les lieux à une vitesse excessive. Alors que les agents de police s’apprêtaient à regagner le véhicule, ils remarquaient un autre scooter quittant le même secteur. À la vue de la police ce dernier prenait la fuite en direction de Longwy. Pris en chasse par l’équipage, le conducteur du deux roues accumulait plusieurs infractions au Code de la route pour semer la police pour finalement s’engouffrer dans un endroit barriéré. Un policier intimait à l’individu l’ordre de s’arrêter, mais ce dernier refusait d’obtempérer et fonçait sur le policier qui était contraint de s’agripper à l’engin pour amortir le choc.

Le fuyard intercepté

Un deuxième policier venu en renfort était entrainé à son tour par le scooter. Après plusieurs mètres, l’engin déséquilibré heurtait un véhicule stationné. L’un des gardiens de la paix était alors coincé entre le scooter et le véhicule. Blessé à la cheville et au tibia et souffrant d’une entorse, il s’est vu délivrer une Incapacité totale de travail (ITT) de 10 jours. 

Le mis en cause, âgé de 17 ans et résidant à Longwy, a été interpellé puis placé en garde à vue. Il est poursuivi pour refus d’obtempérer, défaut permis de conduire, violences volontaires sur PDAP (personne dépositaire de l’autorité publique) avec arme et conduite sous stupéfiants et alcool. 

De nouvelles violences qui ont fait réagir le syndicat UNITE SGP Police FO 54 qui s’est exprimé sur la situation de la circonscription de Longwy évoquant un sentiment de « ras le bol » regrettant des « violences quotidiennes qui semblent rentrer dans les mœurs et ne gênent personne ». Le syndicat qui a témoigné son soutien au policier blessé a renouvellé ses demandes de renforts « conséquents et impérieux » sur le Pays-Haut.