Début de feu dans une cave à Nancy : 15 mois ferme pour le locataire

L'hôtel de Police, 38 boulevard Lobau à Nancy / cp ICN.fr L'hôtel de Police, 38 boulevard Lobau à Nancy / cp ICN.fr
Faits divers. Présenté lundi en comparution immédiate, un locataire qui a reconnu avoir mis le feu dans son propre immeuble situé avenue de Boufflers à Nancy, a écopé de 15 mois ferme. 

Les faits sont survenus mercredi 6 mai aux alentours de 4 h du matin. Suite à un appel de détresse, les sapeurs-pompiers du SDIS 54 intervenaient pour un début de feu dans une cave d’un immeuble situé au 6 square de Boufflers à Nancy. Au moment de l’incendie, une épaisse fumée contraignait les pompiers à évacuer 25 personnes qui résidaient dans l’immeuble. Lors de leur tour de vérification, une porte d’appartement restant fermé, elle était forcée. Un individu allongé sur son canapé s’indignait de cette intrusion et de la destruction de la serrure. Des propos qu'il réitérait avec des insultes à l'intention des soldats du feu. Interpellé pour outrages sur les sapeurs-pompiers et suspicion de dégradation par incendie, l’homme en état d'alcoolémie à 1,16 g, était placé à garde à vue à l’hôtel de police de Nancy. 

Suite aux auditions menées par le Groupe d’Appui Judiciaire, des éléments factuels comme la présence de white spirit, un solvant hautement inflammable, utilisé pour incendier le fauteuil et retrouvé dans le logement du locataire, engageaient la responsabilité du mis en cause. L’homme reconnaissait les faits. C’est également lui qui avait donné l’alerte pour informer de la présence d’un feu au sous-sol, nous indique une source policière. 

Âgé de 27 ans, déjà connu des services de police et de la justice, le mis en cause était présenté dans un premier temps jeudi 7 mai en comparution préalable devant un magistrat. À l’issue de cette présentation, il était incarcéré au Centre pénitentiaire de Nancy Maxéville. Présenté ce lundi en comparution immédiate le locataire s’est vu infliger une peine de 15 mois ferme et a été placé en détention.