Grand Nancy : la police sauve in extremis une mère de famille

Photo d'archives - crédit ICN.fr Photo d'archives - crédit ICN.fr
Faits divers. Une jeune femme suicidaire de 34 ans a été sauvée in extremis, cette nuit à Villers-lès-Nancy, grâce à la ténacité des forces de police. Elle a été transportée aux urgences de l'hôpital central de Nancy. 

C’est une course contre la montre qui s’est engagée dans la nuit de lundi à mardi 14 avril 2020 pour retrouver une jeune femme, mère de deux enfants. Aux alentours de minuit à Villers-lès-Nancy, son compagnon inquiet après la découverte d’une lettre d’adieu précisant ses intentions de suicide donnait l’alerte à la police. L’information était aussitôt communiquée par le Centre d’Information et de Commandement (CIC) aux patrouilles de nuit de la circonscription de Nancy qui se mettaient à la recherche du véhicule de la victime, une Peugeot 206. 

Pas moins de quatre équipages étaient mobilisés dans cette recherche s'appuyant notamment sur les dernières connexions et appels téléphoniques de la jeune femme afin d'affiner sa présence dans différents lieux de la métropole du Grand Nancy à savoir les hauteurs Brabois, le secteur Notre Dame des Pauvres à Vandoeuvre... 

Retrouvée inconsciente au volant de son véhicule

Malgré des recherches infructueuses, la ténacité des forces de police permettait finalement de localiser la victime à la suite d'un appel avec une amie de la disparue qui avait échangé avec elle un peu plus tôt. La mère de famille était découverte inconsciente vers 2h du matin au volant de son véhicule sur le secteur du Lycée Stanislas. Les fonctionnaires de police sur place procédaient aussitôt à la mise en sécurité de la victime dans l'attente de l'arrivée des sapeurs-pompiers.

La mère de famille avait ingurgité en grande quantité des médicaments antalgiques prescrits contre la douleur de la classe des opioïdes. Elle a été conduite aux urgences de l’hôpital central. Elle est à présent hors de danger.