Nancy : Sans l'attestation dérogatoire de déplacement, il se rebelle et finit en garde à vue

Photo d'archives - CS ICN.FR Photo d'archives - CS ICN.FR
Nancy. Démuni de l’attestation dérogatoire de déplacement, actuellement prévue par l’État en cette période de confinement et pour rébellion envers les services de police, un homme d’une trentaine d’années a été placé en garde à vue...

L’équation n’est pas bonne et la facture est salée pour qui ne respecte pas les réglementations en cours et refuse le confinement lié au coronavirus. Pour ne pas avoir voulu se soumettre à un contrôle de police pédestre jeudi aux alentours de 14 h 25 rue Mazagran à Nancy et s’être rebellé, un Nancéien d’une trentaine d’années, dépourvu de l’attestation dérogatoire de déplacement, a été interpellé. 

Après une nuit en garde à vue à l’hôtel de police de Nancy, il a été remis en liberté ce vendredi matin. En poche, une ordonnance pénale à 365 euros ainsi qu’un procès verbal pour manquement de l’attestation de déplacement d’un montant de 135 euros.