Nancy : une institutrice placée en détention provisoire pour viols sur ses enfants

La Cité judiciaire - photo d'archives La Cité judiciaire - photo d'archives
LORRAINE. Une institutrice, son mari et l’amant de cette dernière ont été placés en détention provisoire. La professeure des écoles est suspectée d’avoir abusé de ses propres enfants âgés de 5 et 7 ans et d’avoir transmis les images à son amant. 

C’est en février 2019 que cette affaire intrafamiliale est portée devant la police et la justice. Une institutrice née en 1986 est hospitalisée à suite d’une tentative de suicide. Elle se confie à un professionnel de santé et affirme que sous l'emprise de son amant elle a réalisé des vidéos pédopornographiques impliquant ses propres enfants âgés de 5 et 7 ans.

L’institutrice, son mari et l’amant de cette dernière ont été interpellés et placés en garde à vue fin novembre à la suite d’une enquête préliminaire. La femme est mise en examen pour « captation d’images pédopornographiques »,  « viols et agressions sexuelles incestueuses sur mineures de moins de 15 ans » et « corruption de mineurs » , et pour complicité en ce qui concerne l’amant. Le mari accusé par l’amant d'avoir commis des actes sexuels sur ses propres enfants a été mis en examen pour « viols et agressions sexuelles incestueux sur mineures de moins de 15 ans » et « corruption de mineurs ». Des faits qu’il nie.

Les trois suspects ont été placés en détention provisoire. Les deux petites filles confiées provisoirement au conseil départemental. Les investigations se poursuivent, dans les jours qui viennent, les policiers de la brigade de protection sociale vont auditionner les parents des élèves et anciens élèves de la professeure des écoles.