Meurthe-et-Moselle. La gendarmerie alerte sur les arnaques "aux faux recruteurs"

Photo d'illustration / DR Photo d'illustration / DR
La gendarmerie alerte sur des cas d'escroqueries ou de tentatives survenues dans le Pays-Haut (Meurthe-et-Moselle). 

Les délinquants ne manquent pas d’imagination pour parvenir à soutirer coûte que coûte de l’argent à leurs victimes à en croire le dernier appel à vigilance diffusé sur les réseaux sociaux par la gendarmerie de Meurthe-et-Moselle. Les forces de sécurité alertent en Meurthe-et-Moselle sur des cas d’arnaques « aux faux recruteurs » visant des personnes en recherche d’emploi. 

Selon les gendarmes, le mode opératoire est toujours le même. « La victime reçoit un mail d’un recruteur dans lequel ce dernier lui propose un emploi. Par la suite, le recruteur demande à la victime, sous différents prétextes, d’encaisser un chèque d’une valeur comprise entre 1000 et 1500 euros... Une avance sur salaire ou une prise en charge de frais... Lorsque le chèque est encaissé, la victime doit rendre l’argent très rapidement. Le recruteur prétexte alors une erreur ou un remboursement. Il demande de retourner l’argent par des tickets de cartes prépayées rechargeables ou par virement », relate la gendarmerie.

Évidemment, l’argent viré n’est pas issu d’un transfert honnête, « dans la majorité des cas, le chèque est déclaré volé ou sans provision et la banque le rejette plusieurs jours après l’encaissement, ce qui entraine de gros découverts chez les victimes ».

La gendarmerie appelle donc à la vigilance et à faire preuve de discernement pour éviter d'en être victime. En premier lieu de ne pas émettre de chèque ou de virement au bénéfice de personnes inconnues ou encore de ne rien payer par des cartes prépayées à ticket rechargeable, dont « les mouvements sont intraçables et peuvent donc être utilisées par les escrocs ».