Jarville la Malgrange : multiples dégradations dans un bus scolaire : deux jeunes identifiés

Photo d'illustration Photo d'illustration
[ Faits divers ] Des traces ADN retrouvées dans un bus scolaire  ont permis d'identifier un adolescent puis son comparse comme les auteurs présumés de multiples dégradations... 

Les faits se sont produits dans la nuit du 12 au 13 juin à Jarville, un bus scolaire stationné était la cible de nombreuses dégradations. Crachats, vitre cassée, urine sur le siège conducteur, mégots de cigarette... Autant de dégradations qui ont permis également aux policiers d’effectuer des relevés techniques et scientifiques aboutissant sur l’identification de deux individus grâce à l'analyse des relevés ADN. Un majeur de 19 ans domicilié à Malzéville et un mineur de 14 ans originaire de Manonville. L’affaire confiée à la brigade des atteintes aux personnes (BAP) la sûreté départementale était rapidement raccordée à une autre enquête, un vol de véhicule dans l'agglomération nancéienne. 

Convoqués lundi 27 janvier 2020 à 9h du matin, les deux jeunes ont été placés en garde à vue pour ces deux faits. Le déplacement et les dégradations du bus, mais aussi le vol du véhicule des parents du jeune majeur entre le 23 et le 26 août dernier. Les deux comparses s’étaient rendu à Essey lès Nancy puis avaient accidenté la voiture familiale à Leyr à 20 km au nord-est de Nancy. Ces derniers avaient réussi à mettre la voiture au garage et étaient parvenus à rentrer chez eux. 

Les deux protagonistes devront répondre de leurs agissements devant la justice pour dégradations de bien d’utilité publique, défaut de permis de conduire, vol en réunion. Mais aussi défaut de maitrise du véhicule (pour le majeur). 

Ils seront jugés par le biais d’une convocation en comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC) programmée en mai 2020 pour le majeur, le mineur faisant l’objet d’une convocation par un officier de police judiciaire (COPJ) devant le juge des enfants en mars 2020.