Blocage à la faculté de lettres de Nancy : six étudiants poursuivis en correctionnelle

photo d'illustration photo d'illustration
Faits divers. Six bloqueurs vont être poursuivis en correctionnelle à la suite d’une tentative de blocage inscrit dans le mouvement contre la réforme des universités à l'université de lettres de Nancy.

Les forces de l’ordre étaient intervenues jeudi 3 mai sur le campus de Lettres et Sciences humaines à Nancy pour mettre fin à une nouvelle tentative de blocage d’un amphithéâtre alors que des examens avaient lieu. 

Sur les sept personnes interpellées, cinq individus ont vu leur garde à vue se prolonger pour une présentation samedi au parquet.

Âgés d’une vingtaine d’années, les bloqueurs se sont vu remettre une convocation par procès verbal en vue d'une comparution au tribunal correctionnel, ils seront jugés au mois d’août et septembre 2018 pour des dégradations matérielles, violences, violences sur personnes dépositaires de l'autorité publique, refus de donner son ADN ou de communiquer aux forces de l'ordre le code PIN de téléphone portable.