Les gendarmes de Dieulouard et la brigade de Nancy démantèlent un trafic de stupéfiants

Grand Nancy. Les gendarmes de Dieulouard et de la brigade de recherches de Nancy ont mis fin, lundi dernier, à l'activité de vente de stupéfiants de trois individus. Le réseau écoulait de la cocaïne et de l'héroïne pour alimenter des consommateurs du sud de Pont-à-Mousson.
gendarmerievehicule
Interpellés à leurs domiciles de Jézainville et Pont-à-Mousson, trois individus avaient orchestré pendant plusieurs mois un réseau de vente de cocaïne et d'héroïne / photo d'archive P.Rolin Ici-c-nancy.fr

Au terme de moins de deux mois d'enquête menée par les gendarmes de Dieulouard et de la brigade de Nancy, trois individus domiciliés à Jézainville et Pont-à-Mousson ont été interpellés chez eux lundi dernier. Les mis en cause étaient suspectés par les autorités d'avoir orchestré depuis plusieurs mois un réseau de vente de cocaïne et d'héroïne afin d'alimenter une soixante de consommateurs dans les communes situées au sud de Pont-à-Mousson. Parmi les éléments saisis lors des perquisitions, les gendarmes évoquent, 425 g d'héroïne, 91 g de cocaïne, 540 euros, un talkie-walkie et neuf téléphones portables. 

Jugés en comparution immédiate à l'issue des 96 heures de garde à vue, le couple de Jézainville et leur "associé" de Pont-à-Mousson ont été condamnés à des peines d'emprisonnement, dont dix-huit mois ferme pour le principal mis en cause. 

En 2017, plus de 25 trafics locaux de stupéfiants ont été démantelés par les gendarmes de Meurthe-et-Moselle sur l'ensemble du département.