Trafic de stupéfiants dans l'agglomération nancéienne : 13 individus interpellés

Agglomération de Nancy. Treize individus ont été placés en garde à vue mardi 27 juin 2017 à la suite d'un vaste coup de filet mené dans l'agglomération nancéienne dans le milieu des stupéfiants. Cette opération s'inscrit dans le cadre du plan National de lutte contre le trafic de stupéfiants, ainsi que celui de la lutte contre le trafic d'armes.

Interpellation-DGPN-Sicop

photo d'illustration - DGPN

Le mardi 27 juin 2017 à 06h du matin, une opération de grande ampleur anti-drogues était conduite avec 125 policiers issus de la DDSP 54, du SRPJ de Nancy, appuyés par les gendarmes du GIR Lorraine, les douanes ainsi que les unités spécialisées du RAID et de la BRI. Ces forces de sécurité investissaient simultanément plusieurs domiciles situés sur les communes de Nancy, Maxéville, Vandœuvre-lès-Nancy, Laxou et Essey-lès-Nancy afin de porter un coup d’arrêt à ce trafic et d’en interpeller les principaux acteurs. Dans le même temps, d’autres interpellations se déroulaient à Paris avec le soutien des policiers locaux.

À ce stade de l'enquête, selon les informations communiquées aujourd'hui par le commissariat de Nancy, ces opérations ont permis l’interpellation de 13 individus. Des perquisitions menées au domicile des mis en cause ont permis de révéler d’importantes sommes d’argent, de découvrir des armes ainsi que des produits stupéfiants. Les enquêteurs de la DDSP 54 , du SRPJ de Nancy ainsi que du GIR Lorraine poursuivent les investigations sous l’autorité du juge d’instruction en charge du dossier. Cette opération s'inscrit dans le cadre du plan National de lutte contre le trafic de stupéfiants, ainsi que celui de la lutte contre le trafic d'armes et fait suite à un certain nombre d’autres opérations ponctuelles menées depuis le début d’année 2017 sur la ZSP de Nancy.

À l'origine de ce coup de filet anti-drogues, des renseignements obtenus en novembre 2016 par les enquêteurs de la Brigade des Stupéfiants de la Sûreté Départementale de Nancy qui avaient permis l'ouverture d'une enquête préliminaire visant un trafic de stupéfiants dans le quartier du plateau de Haye, situé en ZSP sur les communes de Nancy, Laxou et Maxeville. À partir de mars 2017, ces investigations étaient conjointement poursuivies par la DDSP et le SRPJ sur commission rogatoire. L’étroite collaboration entre ces services permettait de caractériser un réseau de trafiquants structuré et hiérarchisé, spécialisé dans le commerce de cannabis, de cocaïne et d’héroïne, d’en rassembler les preuves et d’identifier les divers protagonistes.