Laxou : il menace la police avec une masse

Grand Nancy. Un individu armé et en état d'ivresse a été interpellé à son domicile dans la nuit de mercredi à jeudi 4 mai 2017. Le mis en cause venait de détruire une partie de son appartement à la masse et menaçait les policiers...

police-Nancy

photo d'illustration

Les faits se sont déroulés jeudi 4 mai 2017 dans le quartier des Provinces à Laxou vers une heure du matin. La police était appelée pour des bruits suspects et pour le moins inhabituels en pleine nuit à savoir des coups ressentis dans les murs d’un appartement de l’immeuble « Printemps-Automne ». Une patrouille de la section d’intervention police se rendait sur place où elle rentrait en contact dans les parties communes de l’immeuble avec trois personnes. L’une d’elles se précipitait en courant dans son appartement et en ressortait avec une grosse masse en direction des policiers pour en découdre.

Face à la menace, les policiers de la section d’intervention sortait leur taser provoquant aussitôt le repli du mis en cause dans son appartement. En parallèle, une rapide enquête de voisinage conduisait les policiers à suspecter de la part de l’individu un autre élément pour le moins inquiétant, un cas de maltraitance à l’encontre de sa compagne. Appuyée de renforts, la police parvenait à convaincre l’individu d’ouvrir sa porte. Mais, ce dernier loin d'être assagi, menaçait désormais à coups de poing les forces de police, avec à ses pieds la masse, un grand couteau et une machette.

Finalement, l’individu était interpellé manu militari. Connu des services de police, l’individu âge de 36 ans en état d’ivresse a été conduit en garde à vue au commissariat de Nancy . Le mis en cause fera l’objet d’une convocation par officier de police judiciaire (COPJ) pour le 10 novembre 2017 où il devra répondre prochainement de violences volontaires sans ITT avec arme sur Personnes Dépositaires de l’Autorité publique, outrage et rébellion, menaces de mort et dégradations de bien privé, ce dernier ayant cassé son appartement à coups de masse. Sa compagne est quant a elle saine et sauve, elle avait quitté l’appartement au moment des faits.