Nancy : le voleur faisait un tour de France... des hôpitaux

Faits divers. Un Dijonnais a reconnu être l’auteur de vols commis dans les chambres de patients des hôpitaux de l’agglomération nancéienne. Le mis en cause sillonnait l'hexagone d’hôpital en hôpital pour y commettre des faits de même nature ...
ChambreHopital
photo d'illustration

D’est en ouest en passant par Paris puis dans le sud de la France, un Dijonnais de 35 ans sillonnait la France d’hôpital en hôpital pour dépouiller les patients hospitalisés de leurs effets de valeur. Dans l’agglomération nancéienne, le séjour de l’individu remonte du 15 août au 17 août 2016, pour des faits commis successivement à l’hôpital central, la clinique chirurgicale Émile Galle de Nancy puis à la polyclinique de Gentilly. Selon les informations qui nous ont été communiquées par le commissariat de Nancy, le mis en cause rentrait dans les chambres vides des patients pour fouiller et dérober des effets de valeurs tels que des bijoux, cartes bleues, liquide, papiers ou encore téléphones. Un manège qui était interrompu à Gentilly où des agents de sécurité repéraient et interpellaient l’individu. Ce dernier parvenait tout de même à prendre la fuite en égarant en chemin son sac et son téléphone portable.

Des éléments précieux qui permettaient aux enquêteurs de la brigade des violences urbaines et des véhicules (BVUV) de la sûreté départementale d’identifier l’individu. L’ADN, extrait des effets personnels allait livrer quelques surprises quant « au palmarès » du mis en cause à travers une série de faits de même nature recensés dans d'autres villes. L’homme avait, en effet, sillonné une large partie de la France voyageant en fonction des hôpitaux, affirme une source policière. Grâce au téléphone portable, les enquêteurs parvenaient à préciser les perspectives proches de l’individu et d’un départ prochain en Espagne pour des vacances. La police de Perpignan et à la Police des frontières étaient averties par la police nancéienne. Une coopération qui fonctionnait puisque le 14 septembre 2016 l’auteur était interpellé à son retour d’Espagne dans le train.

Originaire de Dijon, l’homme y était condamné à 3 ans pour purger sa peine. C’est à la maison d’arrêt de Dijon que la BVUV de Nancy l’auditionnait fin de semaine dernière dans le cadre des vols commis dans l’agglomération nancéienne. Des faits que l’auteur, un homme de 35 ans, a reconnu entièrement. Pour ces faits, le suspect sera jugé le 13 octobre 2017.