Nancy : un homme interpellé, il violentait celui qui l'hébergeait

NANCY. Un homme a été placé en garde à vue ce mercredi, il est suspecté d’avoir violenté physiquement, pendant plusieurs semaines, un homme vulnérable qui l’hébergeait rue Saint Dizier à Nancy.

police-illustration

L’affaire sur fond d’alcool et de misère sociale a été traitée par la brigade criminelle de l’hôtel de police de Nancy. Les faits datent du 20 août 2016, ce soir-là vers 22 h, les sapeurs-pompiers intervenaient dans un immeuble de la rue Saint-Dizier à Nancy pour une fuite d’eau. Lorsque ces derniers venaient toquer à l’appartement situé au-dessus, la porte s’ouvrait et un homme assez flou quant à sa présence prenait la fuite. Les pompiers accompagnés du propriétaire — également sur les lieux — pénétraient dans l’appartement et découvraient dans une pièce, un homme alcoolisé, en slip, le visage tuméfié et qui présentait au dos plusieurs estafilades.

Le locataire présenté comme un homme fragile et souffre-douleur

L’homme qui était en fait le locataire était transporté par les sapeurs-pompiers à l’hôpital central de Nancy. Quelques jours après les faits, un témoin désignait le mis en cause qui était revenu dans le secteur, ce dernier était finalement interpellé ce mercredi. Selon les éléments de l’enquête, l’homme qui avait fui lors de l’intervention des sapeurs-pompiers était hébergé par le locataire depuis deux ou trois semaines. Les deux compagnons d’infortune s’alcoolisaient régulièrement, semble-t-il, à la suite de quoi le locataire de l’appartement recevait des violences physiques. Les deux individus âgés de 45 et 46 ans font l'objet tous les deux, d'une mesure de placement sous curatelle. Placé en garde à vue, le mis en cause a nié les faits, il a été présenté au parquet ce jeudi 25 août 2016 en vue d’une comparution immédiate demain après-midi. L’homme est très connu des services de police, il est poursuivi pour violences sur personne vulnérable. Selon la police, le mis en cause n’aurait pas séquestré son logeur, ce dernier aurait eu la possibilité de sortir.