Jarville-la-Malgrange : une tentative et deux vols à main armée en une seule matinée !

Nancy. Plusieurs tentatives et vols à main armée ont été commis ce mercredi 16 décembre à Jarville-la-Malgrange. Avec l’exploitation de deux vidéos et du travail de la police, deux individus ont pu être identifiés puis placés en garde à vue dans la même journée.

menottesRL

Entre 8 heures et 12 h 45, les commerces de Jarville-la-Malgrange ont connu une certaine effervescence avec trois faits de vols commis en une seule matinée. Tout commence ce matin, à 8 heures un individu armé d’un couteau et coiffé d’une capuche s’est présenté à la boulangerie le 9-5, située rue de la République à Jarville, commerce qui avait déjà été la cible le 27 novembre dernier d’un vol sous la menace d’une arme selon le même mode opératoire. Dans ces lieux, l’homme est parvenu à dérober 100 euros en passant derrière le comptoir avant de partir à pied. Des témoignages et l’exploitation d’une vidéo de la boulangerie et de la communauté urbaine permettent de constater que deux individus se suivent. Le deuxième homme resté aux abords de la boulangerie est donc interpellé dix minutes plus tard à proximité des faits grâce au signalement qui a été diffusé. Ce dernier est en possession d’énormément de monnaie qui se révèlera être une partie du butin de la boulangerie. L’homme âgé d’une vingtaine d’années est alors conduit en garde à vue. 

Un peu plus tard, à 11 h 45, au bar la Marine situé rue des Forges de l’Est face au canal de la Marne au Rhin, un individu tente de dérober la caisse en menaçant le gérant d’un couteau. La victime ne se laisse pas faire et répond en sortant une bombe lacrymogène, l’homme prend la fuite bredouille. Pendant ce temps, l’enquête progresse rapidement, la police dispose désormais de quelques informations sur le malfrat comme son prénom et se rend dans le quartier de la Cali.

À 12 h 45, à la boulangerie le Milano située rue Gallieni toujours à Jarville, un individu armé d’un couteau parvient à s’emparer de la caisse du commerce. En s’échappant, il est pris en chasse par les employés du commerce. Dans sa fuite en direction du quartier de la Californie, le malfrat se débarrasse de la caisse. Un peu plus loin, la police l’attend déjà à proximité de son domicile et pour éviter l’interpellation l’homme saute dans le canal qu’il traverse à la nage. Ironie de la situation, le malfrat ressort au niveau du bar de la Marine dans lequel il avait commis son braquage précédent. Sous les yeux médusés du gérant de la Marine, l’homme âgé d’une vingtaine d’années est interpellé puis placé en garde à vue. Ce soir les deux individus dormiront au commissariat du boulevard Lobau à Nancy.