Nancy : un radar mobile a flashé plus de 2000 fois en une matinée sur l’A31

Nancy. Un radar automatique mobile installé sur une zone de chantier sur l'A31 entre Custines et Belleville a flashé 2200 fois en l'espace de seulement quatre heures. 
autoroute.radar.A31
photo d'illustration crédit ici c nancy fr

Installé samedi dernier sur l’A31 de 7 h 30 à 11 h entre Custines et Belleville, un radar automatique mobile a affiché un triste record, celui de 2200 infractions enregistrées en seulement l’espace d’une matinée, révèle l’Est Républicain. Sur cette portion de l’A31, un chantier de réfection de la chaussée était en cours où la vitesse était limitée à 70 km/h, beaucoup d’automobilistes n’ont pas respecté la limitation. L’objectif n’est pas de faire du chiffre, ni de piéger, mais de faire ralentir les conducteurs sur une zone sur laquelle les agents de la DIR-Est travaillent à l’entretien des routes, a assuré au quotidien le capitaine Barion du PC autoroutier de Champigneulles. 

Selon la Direction de la sécurité et de la circulation routières (DSCR), chaque année « 200 accidents aux abords des chantiers du réseau routier principal (autoroutes et nationales) » sont déplorés en France. Ces accidents « provoquent un à quatre décès par an et environ 80 blessés » qui affectent « autant les usagers que les agents travaillant sur les chantiers ». Des chiffres « en nette augmentation depuis 2011 » précise la DSCR qui souligne que «La vitesse excessive ou inadaptée est l'une des premières causes de mortalité sur les routes de France, en particulier sur les zones de chantier.»