Deux agressions à la maison d'arrêt de Nancy - Maxéville

Faits Divers. Deux agressions se sont déroulées en moins de 24 heures à la maison d'arrêt de Nancy-Maxéville. Le syndicat Force Ouvrière réclame des sanctions à l'égard des agresseurs. 

prison-photoicicnancy
Photo d'illustration - crédit photo www ici c nancy fr

Lundi, le syndicat SLPFO Nancy a dénoncé deux agressions commises ces derniers jours à l’encontre de surveillants à la maison d’arrêt de Nancy-Maxéville. La première a eu lieu dimanche vers 17 h 10, la victime a reçu « coup de boule et coups de poing » détaille le syndicat qui annonce la prise en charge de l’agent et son transfert à l’hôpital où son état a nécessité un jour d’ITT. Une agression rapidement maîtrisée grâce à l’intervention d’une surveillante présente à l’étage "qui a remis le casseur en cellule" précise le syndicat Force Ouvrière. 

Une deuxième agression s’est déroulée dans l’établissement lundi aux environs de 11 h sur une fonctionnaire affectée à la MAC. La fonctionnaire a été victime d’une prise au bras a été prise en charge et transportée à l’hôpital d’où elle est sortie avec quatre jours d’ITT et dix jours de soins.

Des faits pour lesquels le syndicat local Force Ouvrière a demandé « une sanction exemplaire » contre les détenus impliqués dans ces agressions.