Accident d'un bus scolaire à Einville-au-Jard (54) : le chauffeur en garde à vue

Nancy et Région. Un accident s'est déroulé ce matin sur la RD160 à Einville-au-Jard (54), le chauffeur a perdu le contrôle d'un autocar TED transportant des enfants de 12 à 17 ans, son véhicule a terminé au fossé. Un adolescent grièvement blessé a été transporté à l'Hôpital d'enfants du CHU de Nancy.
hopital.nancy.enfants
photo d'archives www ici c nancy fr

Il était aux alentours de 7 h 30 ce matin lorsqu'un autobus TED a quitté subitement la route pour finir sa course dans le fossé. La route a été coupée dans les deux sens de circulation, le temps que les secours interviennent. Selon la gendarmerie de Lunéville, « le car a quitté la route sur une chaussée verglacée à la sortie d’Einville-au-Jard ».

Vitesse excessive ? Consommation de stupéfiants ? Selon les premiers éléments de l'enquête il s'agirait « d'un défaut de maîtrise », des dépistages d'alcoolémie et de stupéfiants ont été réalisés, ils sont en cours d'analyse nous a précisé en début d'après-midi la gendarmerie précisant que le chauffeur avait été placé en garde à vue.

Le car en provenance de Bathélémont et à destination de Lunéville transportait 53 élèves à son bord dont la plupart était scolarisée à la cité scolaire Ernest Bichat Paul Lapie et Boutet-de-Monvel à Lunéville « le bilan fait état de 15 blessés légers et un adolescent de 16 ans dans un état grave médicalisé par le SMUR de Lunéville et transporté au CHU de Brabois enfants » nous ont précisé les pompiers.

Des cellules d’écoute, composées d’infirmières, de médecins et d’assistantes sociales, ont été mises en place à l’attention des élèves, parents et personnels dans les 6 établissements concernés la cité scolaire Ernest Bichat de Lunéville, le collège Guérin de Lunéville, le collège et lycée Saint-Pierre Fourier de Lunéville, le lycée professionnel Paul Lapie de Lunéville, le lycée Jacques-Marie Boutet de Monvel de Lunéville et le lycée entre Meurthe-et-Sânon de Dombasle. Elles « seront maintenues dans chacun des établissements le temps nécessaire, les personnels de vie scolaire et les équipes de direction étant également fortement mobilisés » indiquait pour sa part la préfecture de Meurthe-et-Moselle dans un communiqué de presse. Une enquête a été ouverte par le parquet de Nancy afin de déterminer les circonstances de cet accident.

Le ministre fait part de son émotion

Dans un communiqué diffusé ce matin, Vincent Peillon « tient à faire part de sa vive émotion suite à l'accident d'un car. Le ministre de l'Éducation tient à exprimer toute sa solidarité envers les élèves et leurs familles. Le ministre apporte également son soutien aux équipes éducatives dans cette épreuve. »  

« À la demande du ministre, la rectrice de l'académie de Nancy-Metz s'est aussitôt rendue sur place. Elle le tient informé de l'évolution de la situation ». Des cellules de soutien psychologique sont mises en place au sein des établissements concernés et toutes les familles ont été informées. Certains élèves légèrement blessés ont déjà pu rentrer chez eux.