Grand Nancy: La polémique continue autour du tour de France

Nancy- Une semaine après l'annonce du tracé 2014 du tour de France, la polémique enfle entre le Grand Nancy et la ville de Tomblaine... 

tourfrance2014

La semaine dernière André Rossinot et Éric Pensalfini, délégué aux événements sportifs à la CUGN écrivaient une lettre à destination d'Hervé Féron, maire de Tomblaine pour solliciter un financement partagé de l'organisation du tour de France 2014 qui fera étape dans le Grand Nancy en juillet prochain avec une arrivée à Nancy le 11 juillet et un départ de Tomblaine le lendemain. Le député de Meurthe-et-Moselle avait refusé cette proposition rappelant notamment le fait que le Grand Nancy n'avait pas aidé financièrement sa commune qui avait reçu en 2012 le départ d'une étape du tour de France. Selon Hervé Féron, la communauté urbaine s'était contentée d'une participation technique par le prêt de bennes à ordures " confirmé la veille ".

Des propos qui n'ont pas vraiment plu du côté du Viaduc Kennedy. André Rossinot a donc repris sa plume pour contester et rappeler " une abondante correspondance " de la part du maire de Tomblaine concernant le départ d'une étape du tour de France 2012 dans sa commune. Le président du Grand Nancy a répertorié 7 courriers, mais surtout a retracé le détail du soutien communautaire. Ainsi selon le maire de Nancy, la CUGN avait voté une subvention de 4000 euros, mais aussi la mise à disposition de matériels pour le jalonnement (barrières, panneaux...), l'ouverture et mise à disposition des parkings de Marcel Picot et du stade Raymond Petit, le prêt d'une exposition photographique et enfin le prêt de 92 conteneurs et autres matériels de nettoiement avec le personnel correspondant, soit une aide totale de " 20 000 euros " selon le président du Grand Nancy. Ce dernier rappelle d'ailleurs les remerciements chaleureux que le maire de Tomblaine, Hervé Féron lui avait adressés par courrier.  

Interrogé par nos soins, le maire de Saint-Max Éric Pensalfini a également réagi suite au refus de son voisin  " c'est regrettable, que sur un tel événement qui voit deux villes de l'agglomération, bénéficier du passage du tour de France , on n'arrive pas à en faire un événement communautaire " avant d'accuser le maire de Tomblaine de jouer la division " j'ai joué mon rôle de vice-président du Grand Nancy, j'ai essayé de rassembler, de fédérer au niveau de l'animation et financièrement et je regrette que l'on ne puise pas jouer collectif  sur un dossier comme celui-là et que l'on en fasse une question politique. " Effectivement force est de constater que le tour de France se joue actuellement sur un tout autre terrain que celui du sport dans le Grand Nancy...

Évaluer cet élément
(0 Votes)