Plan Climat : la ville de Nancy s'engage auprès du Grand Nancy

La Ville de Nancy et le Grand Nancy n’ont pas attendu le Grenelle de l’environnement pour prendre leurs responsabilités dans la lutte contre le changement climatique, mardi dernier la municipalité de Nancy signait la Charte d'Engagement du Plan Climat Air Energie Territorial du Grand Nancy au foyer résidence d'Haussonville.

nancy.balcon.hotelville

Selon des sources de Météo-France Meurthe-et-Moselle, les répercussions du changement climatique prévues à courte échéance sont sans appel : des étés plus chauds et plus secs avec une canicule tous les 2 ans, des hivers plus pluvieux : 20 % de précipitations en plus d’ici 2050, la multiplication de phénomènes météorologiques violents (orages, tempêtes, inondations…).  Alors, oui "le climat, c'est l'affaire de tous" martèle le Grand Nancy depuis plusieurs années, il était donc logique Nancy entreprenne des démarches et de nouveaux objectifs en lien avec le Plan Climat Air Energie Territorial du Grand Nancy en impliquant les collectivités comme les habitants. Avec cette charte, la Ville s’engage à poursuivre la réduction de ses propres consommations et, surtout, à sensibiliser les habitants aux bons gestes énergétiques. 

Les nouvelles ambitions de Nancy et du Grand Nancy dépassent les exigences de la loi Grenelle II qui conduisent déjà depuis la fin du XXe siècle une politique locale de sobriété et d’efficacité énergétique avec une attention constante à la sensibilisation des habitants aux enjeux climatiques. En 2010, la loi Grenelle instituait pour toutes les collectivités de plus de 50 000 habitants, l’obligation de produire un Plan Climat Energie Territorial (PCET) dans le but d’engager des actions concrètes pour organiser la gestion des ressources énergétiques de manière plus rationnelle, plus économe et plus respectueuse de l’environnement limiter les contributions à l’effet de serre, tout en développant une stratégie d’adaptation aux changements climatiques. Conformément à la loi, le Grand Nancy et la Ville de Nancy ont produit chacun un Plan Climat, adopté le 14 décembre 2012 en Conseil de Communauté et le 11 février 2013 en Conseil Municipal. Ces plans comportent des dispositifs d’actions spécifiques à chaque territoire et présentent aussi une particularité nationale : un volet consacré à la préservation de la qualité de l’air, un volet supplémentaire par rapport au dispositif prévu par la loi Grenelle II.

A présent Nancy et le Grand Nancy ambitionnent la création d'une dynamique climatique locale, grâce à cette charte co-construite avec le Conseil de développement durable et les communes, pour inciter chaque acteur de l’agglomération (institutions, entreprises, associations…) à s’engager. Nancy première commune signataire,s’engage un peu plus encore sur le chemin du développement durable et appelle les Nancéiens à se mobiliser à ses côtés. Pour 2020, le Grand Nancy entend atteindre les « 3 X 20 % » de l’Union Européenne en réduisant de 20 % les émissions de GES, en améliorant de 20 % l’efficacité énergétique et en portant à 20 % la part des énergies renouvelables dans la consommation finale d’énergie. Pour 2050 : la réduction par 4 de ses émissions de gaz à effet de serre par rapport à son niveau d’émission de 1990 (facteur 4 soit diminuer de 75%).

Le Foyer résidence d'Haussonville relié au chauffage urbain pour limiter les gaz à effet de serre

Tout comme les conservatoires et Jardins Botaniques à Villers-lès-Nancy (Lire notre article : Un chauffage écolo pour le jardin botanique du Montet), le foyer résidence d'Haussonville aussi, va être raccordé au réseau de chauffage urbain, équipé jusqu’alors d’une chaufferie indépendante au gaz. Les travaux ont débuté début mars au Foyer Résidence Haussonville et devrait permettre à la structure de belles économies au niveau financier avec un gain potentiel de l’ordre de 22,5 %,soit environ 185 200 € sur 20 ans estime la CUGN. Le chauffage urbain présente en outre un avantage très net en termes de développement durable. En effet, le réseau public est alimenté à la fois par l’usine d’incinération des ordures ménagères située à Ludres et par la chaufferie relais située près de l’autoroute à Vandoeuvre, qui est équipée de chaudières à bois. Globalement, la chaleur produite par ces deux sites, et distribuée par le réseau exploité par la société S.E.E.V., provient de sources d’énergie renouvelables à plus de 80 %. Le raccordement du Foyer Résidence Haussonville à ce réseau permettra d’obtenir une réduction des émissions de gaz à effet de serre d’environ 132 tonnes de CO2 par an...

 


 

A noter dans votre agenda

Dès le mois de mars, une série de forums « Energie - Habitat » et « Mobilités » est ainsi organisée en partenariat avec le Grand Nancy pour proposer des conseils et des solutions adaptés : Jeudi 21 mars de 18h30 à 20h30 : Forum Energie/Habitat au Gymnase Bourguignon, rue Monseigneur Turinaz  Mardi 26 mars de 18h30 à 20h30 : Forum Mobilités à La Fabrique  Mardi 2 avril de 18h30 à 20h30 : Forum Mobilités à Sciences Po, Avenue de Lattre de Tassigny  Vendredi 5 avril de 18h30 à 20h30 : Forum Energie/Habitat à l’Ecole de Condé, rue Marquette  Mardi 9 avril de 18h30 à 20h30 : Forum Mobilités au bâtiment J du Campus Lettres et sciences humaines, boulevard Albert 1er Jeudi 25 avril de 18h30 à 20h30 : Forum Energie/Habitat à l’ADUAN.

 


 

Évaluer cet élément
(0 Votes)