Mobilités douces : à Nancy, près de 200 participants à la "Vélorution"

La Vélorution 2021 dans les rues de Nancy / photo Eden La Vélorution 2021 dans les rues de Nancy / photo Eden
Hier, un collectif d’associations dont EDEN et Greenpeace appelait tous les volontaires à participer à Nancy à la vélorution, une manifestation festive, musicale et familiale à vélo, à trottinette ou à gyroroue. Un succès.

Le rendez-vous était donné ce samedi à tous les usagers de mobilité douce pour la vélorution, une cycloparade festive, familiale et revendicative, à l’appel des associations EDEN, Les Wheelers de Lorraine, ANV COP21 Nancy, Greenpeace, Dynamo, Nancy Curieux, Le Florain, Les Amis de la Terre 54 et Le MAN.

Au plus fort de la manifestation, d’après les organisateurs près de 200 cyclistes et usagers des trottinettes, des gyroroues, des skateboards ont revendiqué en musique et dans la bonne humeur un meilleur partage de l’espace public.

L'objectif affiché par le collectif dont l'association EDEN est clair celui de montrer par le nombre que l’attente pour le développement du vélo et des modes actifs est une thématique forte pour les grands Nancéiens.

L'occasion aussi pour le collectif de rappeler ses revendications avant le vote du plan métropolitain des mobilités par la Métropole du Grand Nancy d’ici novembre : « un schéma directeur cyclable ambitieux » afin de permettre de tous circuler à vélo sur un réseau sécurisé, partout sur la Métropole, l’expérimentation pour pouvoir déployer rapidement des aménagements cyclables, l’augmentation du nombre d’espaces apaisés, à faible trafic et faible vitesse, la création des rues sans voiture à proximité des écoles aux heures de rentrée et sortie des classes. Mais encore, la réduction de la place des espaces automobiles, la création d’un vrai centre-ville 100 % piéton, apaisé et vivant, l’augmentation de la qualité du service de transport en commun (amplitudes horaires, fiabilité, cadences, vitesse et confort) et enfin l’étendue et la généralisation de la zone 30.