Fin de la grève des éboueurs dans le Grand Nancy : un accord trouvé avec la direction

La collecte des déchets n'était plus assurée dans les 20 communes de la Métropole du Grand Nancy depuis mardi 29 juin à 4 heures en raison d'une grève à la RIMMA. Un accord a été trouvé. 

Des tas d’ordures qui s’amoncellent sur les trottoirs au sein de la Métropole du Grand Nancy. La conséquence d’une grève des personnels de l’usine de déchets affectant les rippeurs, grutiers et administratifs à Ludres depuis mardi 29 juin à 4 heures, à l’appel de l’intersyndicale CGT, CFTC et FO.

Au cœur des revendications, la dégradation de leurs conditions de travail, le non-remplacement des départs en retraite ainsi que des arrêts de travail, mais aussi « la pénibilité du travail » engendrant d’après les syndicats « une augmentation des accidents de travail ». 

Un conflit interne opposant les salariés à leur direction. « Pour augmenter la productivité, la direction de la RIMMA tente à certains endroits de ne mettre qu’un seul rippeur à l’arrière du camion pour ramasser les poubelles et les objets hétérogènes alors qu’ils devraient être deux par sécurité », dénonçait l'intersyndicale sans demander d'augmentation salariale.

Des revendications entendues avec intérêt ce vendredi 2 juillet matin par Michel Breuille Vice-Président de la métropole du Grand Nancy délégué à la gestion des déchets. 

Un retour au travail dès ce samedi pour le centre-ville de Nancy

Après cette entrevue avec l’élu de la métropole, de nouveaux échanges entre l’intersyndicale et la direction de Veolia RIMMA se sont tenus ce vendredi et ont finalement abouti en milieu d’après-midi. L’intersyndicale a indiqué des avancées significatives et des négociations positives. 

« Nous avons pu récupérer un camion supplémentaire pour les collectes de lundi et du vendredi », nous indique satisfait en fin de réunion Christophe Romeu délégué syndical CGT. Concernant le non-remplacement des arrêts de travail, là aussi, la direction a fait un geste envers ses salariés. Selon le syndicaliste « Onze Contrats à durée déterminée (CDD) seront pourvus afin de remplacer les arrêts temporaires en cours » ajoute Christophe Romeu. Enfin, des personnels en intérim devraient être recrutés pendant les vacances estivales. 

Ce samedi 3 juillet sur la base du volontariat, les rippeurs et grutiers reprendront du service pour se concentrer sur Nancy et le centre-ville notamment en vue du premier week-end des soldes pour un climat plus serein dans les rues du centre-ville. Retour à la normale dès lundi pour les collectes assurées dans les autres communes du Grand Nancy.  

Fin du conflit social à la RIMMA : réaction de Mathieu Klein, Président de la Métropole du Grand Nancy, Maire de Nancy et de Michel Breuille, vice-président du Grand Nancy délégué à la Propreté. 


«Nous nous réjouissons qu’un accord ait été trouvé aujourd’hui dans le conflit social qui opposait depuis mardi les salariés et la direction de la RIMMA. 

Parce que la propreté des rues est un élément essentiel de la qualité de vie des habitants, une organisation exceptionnelle commencera à être mise en place dès ce soir. Elle sera pleinement opérationnelle à partir de 3h demain matin et dimanche pour permettre un retour progressif à la normale sur tout le territoire. Le centre-ville de Nancy sera ainsi nettoyé au plus tôt ce samedi matin pour l’ouverture des magasins. 

Nous comptons sur l’engagement de chacune et chacun pour construire un cadre de vie plus propre et plus sain.»