Vidéo. Mobilités Grand Nancy : des associations souhaitent des objectifs clairs et une concertation plus large

André Vaxelaire (UP2V), Hadrien Fournet (EDEN), Cynthia et Eric Lapointe (Greepeace Nancy) André Vaxelaire (UP2V), Hadrien Fournet (EDEN), Cynthia et Eric Lapointe (Greepeace Nancy)
Alors que débutent les assises de la mobilité du Grand Nancy, plusieurs associations lancent un appel pour un plan des mobilités ambitieux

Les assises de la mobilité organisées par la métropole du Grand Nancy ont débuté mardi 27 avril. Elles réunissent associations, citoyens et élus avec l’objectif de définir un plan de mobilités dans le bassin de vie du Grand Nancy qui doit être adopté en octobre prochain lors d’un conseil métropolitain. 

Après deux réunions, plusieurs associations Le Bien commun, Greenpeace Nancy, EDEN mais aussi La Ligue des Droits de l’Homme Nancy,  l’Atelier vélo Cyclo'Minus de Vandœuvre,  L’Atelier vélo Dynamo de Nancy , Le Man, Attac 54, L’UP2V / Sciences Po Environnement, Antenne de Nancy, VMA Grand Est, VéloLun' et SUD-Solidaires 54 s’inquiètent du contenu et de la forme de ces assises de la mobilité. 

Une inquiétude concernant le contenu et la forme au point de lancer un appel pour un plan des mobilités ambitieux pour le Grand Nancy avec des objectifs clairs et chiffrés, mais aussi avec une concertation plus large de la population. Nous avons rencontré Hadrien Fournet de l’association EDEN ( Entente pour la Défense de l’Environnement Nancéien ) et Éric Lapointe (Greenpeace Nancy ) qui nous expliquent pourquoi ils sont inquiets et nous font part de leurs attentes concernant ces assises de la mobilité.