Nancy : Top départ au stade Raymond Petit pour la course et marche de Octobre Rose

Santé- Pour la manifestation Octobre Rose, les territoires du Grand Nancy coordonnés par la métropole se mobilisent à travers une trentaine de manifestations pour encourager les femmes de 50 à 74 ans à participer au dépistage organisé du cancer du sein. Parmi les évènements les plus attendus, la course et marche de Octobre Rose qui se déroulera ce dimanche non pas au coeur de Nancy, mais sur les rives de Meurthe.
OctobreRose16

Le message de "Octobre Rose". Depuis une douzaine d'années d'existence, les Nancéiennes restent fidèles au rendez-vous de la manifestation Octobre Rose en faveur du dépistage organisé du cancer du sein pour les femmes de 50 à 74 ans. Un cancer encore meurtrier en France, « il s'agit du premier cancer qui touche la femme avec 12 000 décès et 54 000 nouveaux cas par an » rappelle Valérie Jurin, conseillère communautaire déléguée à la santé au Grand Nancy avant de souligner que le « dépistage organisé reste la principale réponse à cette problématique de santé publique ». En Meurthe-et-Moselle, le taux actuel de participation avoisine les 50 %, l'objectif serait d'atteindre les 70 %. La lutte contre le cancer du sein passe donc par la promotion du dépistage organisé, un dépistage « régulier » et « structuré », les femmes vont être accompagnées « prise en charge dans un parcours de soins d'une manière plus cocooning par les professionnels de santé, un dépistage à 100 % remboursé par la sécurité sociale » insiste Valérie Jurin.

Deux nouvelles égéries pour Octobre Rose. Un message qui évolue dans sa forme, la métropole du Grand Nancy explique s'être recentré autour du « dépistageOctobreRose16 organisé » avec le rappel de l'intérêt de la double lecture de la mammographie permettant de détecter 14 % de cancers supplémentaires à des stades très précoces. L'image habituellement relayée dans la campagne de sensibilisation « de la belle jeune fille qui marchait les cheveux au vent, très citadine » est remplacée par deux nouveaux personnages correspondant davantage au 50 - 74 ans. Le programme incluant une trentaine de rendez-vous va se déployer tout le mois d'octobre avec des focus sur l'activité physique, le « sport est un facteur positif même lorsqu'on est malade sous des formes évidemment douces et notamment pour lutter contre la récidive » poursuit Valérie Jurin. Parmi les temps forts, la marche et course de Octobre Rose, des portes ouvertes, des conférences, des rencontres, un focus sur la culture avec une exposition de peinture à Laneuveville-devant-Nancy en collaboration avec Art-sur-Meurthe, le dimanche 16 octobre 2016 de 14 h à 17 h, un artiste Marc Boffin réalisera une oeuvre en direct sur une personnalité féminine, Brigitte Bardot, elle même touchée à un moment de sa vie par le cancer du sein, « on a eu son accord personnel pour réaliser cette oeuvre » explique Valérie Jurin... D'autres actions se dérouleront sur des lieux de vie comme les traditionnelles mises en lumière en rose (l'hôtel de ville de Maxéville, la Place Stanislas à Nancy, la Place Barrois, de l'hôtel de Ville, le Château-centre culturel de Saint-Max, l'Institut de Cancérologie de Lorraine de Vandoeuvre-lès-Nancy.)

Le travail des bénévoles à découvrir... Cette année, un soutien-gorge géant de 4 mètres par huit a été réalisé par des bénévoles de Longwy. Une oeuvre en patchwork réalisée en crochet par des personnes âgées, il sera installé deux jours en tribune Hazotte du Stade Marcel Picot. Des partenaires, comme Décor Jardin vendra des pensées dont l'argent sera reversé à la ligue contre le cancer.  

Une nouvelle configuration en 2016. Cette année, dans un contexte d'alerte terroriste maximum au niveau national, le parcours « historique » qui empruntait la place Carrière, la pépinière et la place Stanislas a été supprimé. Une course contre la montre s'est engagée pour les organisateurs qui ont dû revoir intégralement le lieu de l'évènement. Le nouveau circuit imaginé et validé par les autorités de l'état partira de Tomblaine pour traverser Saint-Max et Nancy. Un parcours de cinq kilomètres le long des rives de Meurthe « extraordinaire » à la fois « touristique et physique », « il y a un bon bout à faire » s'enthousiasme Eric Pensalfini, vice-président du Grand Nancy délégué aux évènements sportifs évoquant les nouvelles préconisations : « il a fallu inventer un nouveau parcours, un site capable d'accepter environ 7000 femmes, un site adapté qui va permettre à des gens qui n'avaient pas forcément l'habitude de courir sur cette partie de l'agglomération de le faire ». Ce dimanche, selon le programme évoqué ce vendredi en conférence de presse, l'échauffement collectif se déroulera à 14 h 45 pour un départ fictif à 15 heures. Nouveauté cette année, une séance d'étirement clôturera l'évènement. « On m'a souvent reproché : “on est là c'est la fête et ensuite il n'y a plus rien, on est en rose, il faut prolonger !”. On a donc investi sur un disc jockey pour faire rester un peu plus les femmes. C'est leur fête ce jour-là ! » explique Pascal Thiebaut, organisateur de la course et marche d'octobre rose. D'autres animations dynamiseront l'évènement, la présence de la batucada, la mise en place de tirages au sort...

Le parcours "Nancy / Tomblaine / Saint-Max" sur les Rives de Meurthe. Un départ par vagues à partir de 15 heures se déroulera depuis le stade Raymond Petit à Tomblaine pour traverser la rue Jean Moulin, la rue Jean Jaurès et emprunter les rives de Meurthe. Les femmes se déplaceront proche de la piscine du Lido, traverseront Saint-Max près du château et arriveront au barrage où des véhicules du Grand Nancy bloqueront les accès pour éviter le passage des promeneurs et des cyclistes. Une boucle au bord de l'eau qui fera revenir les participantes à proximité de l'île de la Méchelle, traverser le pôle nautique puis la passerelle de la Concorde. Arrivées sur le carrefour de la fraternité, elles reprendront la rue Jean Moulin pour arriver vers le stade et atteindre la ligne d'arrivée sur la piste d'athlétisme. Les marcheuses et coureuses accéderont ensuite à l'aire de ravitaillement avec de la boisson, des céréales... et à une séance d'étirement en musique !

Les chiffres à retenir sur "la marche et course de Octobre Rose". "2" bateaux sur le plan d'eau de la Méchelle suivront le parcours ; "6" la sixième édition ;  "9" le nombres de véhicules placés pour protégés les abords du circuit, "11" le nombre d'agents de sécurité positionnés sur le parcours ; "23" le nombre de signaleurs positionnés sur le circuit ;"25" agents de sécurité pour filtrer et sécuriser ; "142" bénévoles qui travailleront sur le site pendant trois jours ; "225" le nombre de participantes de l'Institut de Cancérologie de Lorraine, un record par rapport à l'an passé ! ; "3871" inscrites vendredi à 18h "un peu plus" que l'an dernier à la même heure selon Pascal Thiébaut ; "7861" le record de participantes de l'an passé ; au moins "8000" enveloppes avec le dossard, les flyers d'octobre rose ; "10 000" le nombre d'épingles ; "46 000 €" l'argent investi par le Grand Nancy Métropole pour la manifestation (barrières, aide technique...)