Gens du voyage sur le plateau de Villers-lès-Nancy : le maire réagit fermement

Depuis le 1er juin, une centaine de caravanes ont investi le plateau de Villers-lès-Nancy. L’édile de la commune va faire appliquer un référé d’expulsion du tribunal de grande instance de Nancy...
Caravane
photo d'illustration

Suite à l’occupation illégale d’une partie du plateau de Villers-lès-Nancy par une centaine de caravanes le 1er juin, François Werner, maire de Villers-lès-Nancy, déclare ce vendredi « avec détermination que la loi et les règlements sont les mêmes pour tous et s’appliquent à tous ». Dès l’arrivée des caravanes, le maire a indiqué aux intéressés sur place que « tous les moyens seraient mis en œuvre pour obtenir sans délai leur départ », rappelle-t-il dans un communiqué. Il a pris contact avec la Solorem, propriétaire du terrain, pour qu’une demande de référé d’expulsion soit immédiatement déposée. La décision de justice prononçant cette expulsion a été délivrée cet après-midi par le tribunal de grande instance de Nancy. Le référé d’expulsion sera applicable demain, dimanche 12 juin au soir, François Werner a d’ores et déjà demandé le concours de la force publique pour le mettre à exécution.

Informé par ailleurs de l’arrivée d’un prochain convoi dans l’agglomération, François Werner, en lien avec la Solorem et le Grand Nancy, a mis en place depuis vendredi une sécurisation des accès. « Avec le renfort d’une société de gardiennage privée, la police municipale sera mobilisée sur les lieux durant ce week-end pour filtrer les départs sans permettre l’arrivée des nouveaux arrivants.» dit la municipalité.

François Werner affirme qu’il n’est pas « acceptable de voir occuper sans autorisation un terrain privé non destiné à résidence, même ponctuellement, d’autant plus quand les faits s’accompagnent de branchements illégaux sur les réseaux publics » et « qu’il n’est pas plus tolérable de mettre en péril cet espace naturel sensible qu’est le plateau de Villers ayant déjà souffert de ce type d’occupation en juin 2013 et en mai 2014 ».