août 23, 2019

PAS DE REPIS POUR LES SYNDICATS

{jcomments on}RETRAITES: PAS DE REPIS POUR LES SYNDICATS

logo-intersyndicalAlors que le Sénat vient de voter la réforme des retraites, les syndicats ne s'estiment pas vaincus et poursuivent au contraire leur mouvement.. Pascal DEBAY, responsable du syndicat CGT a répondu à nos questions ...

 

 

>>Vous appelez à manifester ce jeudi, considérez vous cette journée comme valeur de test en période de vacances scolaires ?
Nous avons largement dépassé le cap du test, on le voit la mobilisation s'est ancrée dans le temps. Aujourd'hui, la mobilisation est historique, il s'agit de la 6ème action gréviste en 2 mois preuve que la mobilisation perdure et s'accentue.
>>Aprés la reprise du travail de certaines raffineries ou des éboueurs de Marseille, le mouvement n'est il pas en train de s'essouffler?
Non, la mobilisation ne s'essouffle pas et la mobilisation des salariés ne peut pas être évaluée de la même manière selon  les différents secteurs d'activités tout simplement parce que  les rythmes de travail ne sont pas les mêmes. Et puis plus concrètement , je ne pense pas qu'une mobilisation de 3 millions et demi de manifestants puisse être considérée comme anodine.
>>Que demandez vous exactement au gouvernement?
L'épisode législatif se termine, nous demandons de ne pas  appliquer le décret, d'enclencher une véritable négociation en tenant compte d'une manifestation exceptionnelle dans l'hexagone. Mais aussi de demander au gouvernement d'aller au bout de sa logique et de ne pas attendre 2013 pour envisager une réflexion nationale sur le sujet, ça ne règle pas le problème mais ça l'aggravera.
>> Et si le gouvernement reste sourd à la contestation et que la loi est promulguée?
Nous sommes dans un cadre unitaire., nous nous réunirons pour voir comment poursuivre le mouvement...
>> Que répondez vous à François Fillon qui a affirmé que la contestaton n'avait plus de sens ?
Le gouvernement a tout fait pour amoindrir le mouvement; ils nous a pointé du doigt et désigné comme responsables de la descente des lycéens dans la rue .... Aujourd'hui le gouvernement reste sourd aux attentes des français pour atteindre un niveau d'exaspération et de colère rarement égalé...
A noter:
Une nouvelle mobilisation aura lieu ce jeudi 28 octobre, le rendez-vous est donné à 14h00 place Dombasle.
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dernière modification le mercredi, 27 octobre 2010 09:01

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV