avril 20, 2019

Premiers radars pédagogiques en Meurthe et Moselle

panneau-accidentRéunion de concertation vendredi à la Préfecture de Meurthe et Moselle qui avait pour but de d'établir un programme d'installation des radars pédagogiques...

 

 

À l'occasion de cette réunion, le Préfet Colorat en a profité pour faire un bilan de la situation pour les cinq premiers mois de l'année. En ce début 2011, le nombre d'accidents corporels est comparable à celui de 2010 (298 contre 285 l'an dernier à la même époque), par contre ils sont beaucoup plus graves car 22 personnes ont trouvé la mort ( 15 l'année dernière à la même époque). En ce début 2011, 15 automobilistes, 5 motards et 2 piétons ont trouvé la mort sur les routes du département. Selon la Préfecture, la vitesse est le principal facteur aggravant.

La hausse inquiétante de la mortalité routière en Meurthe-et-Moselle (+27,3% par rapport à l'an dernier) amplifie la tendance à l'augmentation du nombre de tués sur les routes constatée au plan national. En avril 2011, la mortalité routière au niveau national enregistrait une forte hausse de +19,9% par rapport à avril 2010.

Le comité interministériel de la sécurité routière qui s'est réuni le 11 mai dernier a pris les mesures  pour lutter contre l’insécurité routière. Parmi ces mesures, il y en a une qui a fait grand bruit, la suppression des panneaux de signalisation des radars fixes.

En Meurthe-et-Moselle, on constate que les zones accidentogènes sont plus diffuses. En effet, les radars fixes, implantés en priorité sur des axes où se produisent des accidents dus à des vitesses excessives, ont fortement contribué à la baisse de la vitesse et donc à la diminution des accidents sur ces axes. A titre d'illustration, au cours des 5 années antérieures à la pose du radar fixe de Champigneulles, on relevait 42 accidents corporels ; 5 ans après l'implantation du radar, le nombre d'accidents corporels est passé à 6.

Toutefois, la multiplication des dispositifs d'information sur les emplacements de ces radars conduisent aujourd'hui les usagers de la route à ne ralentir qu'à leur proximité et à s'affranchir des limitations de vitesse ailleurs. Ce constat qui s'inscrit dans une période de recrudescence de la mortalité routière a amené le Gouvernement à retirer les panneaux de signalisation des radars fixes. Ainsi, l'ensemble des panneaux annonçant les 15 radars fixes installés en Meurthe-et- Moselle seront déposés.

Afin de développer des dispositifs pédagogiques destinés à rappeler aux usagers de la route les risques qu'ils encourent, cette mesure de dépose des panneaux s'accompagnera d'un programme d'installation de radars « pédagogiques » dans le département.Pour la 1ère vague, au plan national, 200 radars pédagogiques seront déployés au cours de l'été. En Meurthe-et-Moselle, 2 radars pédagogiques seront disponibles à la fin du mois d'août.

Par la suite, 4 000 radars supplémentaires seront progressivement installés sur l'ensemble du territoire.

La réunion de concertation organisée vendredi à la préfecture a notamment pour objectif de déterminer, en lien avec les élus, les associations des usagers de la route et des victimes et les forces de l'ordre, un programme d'installation des radars pédagogiques en Meurthe-et-Moselle.

Les critères d'implantation retenus pour les radars pédagogiques :

le constat de l'accidentologie

le nombre d'excès de vitesse observé révélant un comportement dangereux des usagers de la route

les zones de changement d'allure (ex : passage de 110Km/h à 90km/h, ou 90km/h à 70km/h....)

les itinéraires les plus fréquentés pour toucher le plus grand nombre d'usagers de la route


A titre d'exemple-types, ci-dessous quelques sites qui ont été soumis à l'avis de la commission pour l'implantation de radars pédagogiques :


RD 13 à Conflans-en-Jarnisy

sens Jouaville/Battilly 1 accident mortel et plusieurs accidents corporels


Rue Gabriel Fauré à Jarville-la-Malgrange

sens Laneuveville devant Nancy nombreuses infractions à la vitesse relevées à proximité des installations sportives


A31

Bouxières-aux-Dames sens Metz/Nancy passage d'une longue zone à 110Km/h à une zone à 90km/h dans un environnement identique


RN52

Longwy sens Belgique/Metz 19 000 véhicules/jour, échangeur avec la RD618 autre axe majeur en terme de trafic Longwy/Longuyon


Parmi ces sites, il a été proposé à la commission de retenir l'A31 et la RN52 pour installer les 2 premiers radars pédagogiques qui seront déployés en Meurthe-et-Moselle d'ici la fin du mois d'août.

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dernière modification le vendredi, 13 juillet 2012 15:20

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV