août 25, 2019

Plan Ambition Bio 2017 : les paysans Bio de Lorraine en colère réclament "un vrai soutien public"

Les paysans Bio se mobilisent depuis plusieurs semaines pour réclamer plus de moyens pour soutenir l’agriculture biologique en Lorraine. Après la diffusion d’une lettre ouverte et la mise en place d’une pétition, les agriculteurs se rassembleront aujourd’hui à Metz pour dénoncer « l’hypocrisie » qui entoure le plan Ambition Bio 2017. 
blency
photo d'illustration - Fotolia

La mobilisation. Les paysans Bio ne décolèrent plus ! Ils dénoncent « l’hypocrisie qui entoure le plan Ambition Bio 2017 » et le manque de moyen alloué à l’agriculture biologique en Lorraine. Après une lettre ouverte, adressée mi-janvier notamment à l’ensemble des élus du Conseil Régional de Lorraine et au Directeur de la DRAAF, et « face à l’absence de réponse », les paysans bio de Lorraine ont embrayé avec la mise en ligne fin janvier sur internet d’une pétition adressée à J-P Masseret, Président du Conseil Régional de Lorraine et M. SINOIR, Directeur Régional de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt pour réclamer « un vrai soutien public » à l’agriculture biologique. Une pétition signée à ce jour par près de 900 personnes. Ce mardi, les paysans bio poursuivront le mouvement à travers une manifestation qui se déroulera en fin de matinée sur le secteur de la Place Saint-Jacques à Metz. 

Ce que dit le Plan Ambition Bio 2017. Le programme Ambition bio 2017 annoncé par le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll dès le début de son mandat veut imposer un nouvel élan au développement équilibré de toutes les filières de l’agriculture biologique : « du champ à l’assiette », de la production à la consommation, en passant par la transformation et la commercialisation. Pour mettre en oeuvre ce programme, plusieurs étapes et objectifs ont été fixés, à commencer par le doublement de la part des surfaces en bio d’ici fin 2017 associé à un objectif ambitieux de développement continu et durable de la consommation. Un nouvel élan au développement équilibré et à la structuration de toutes les filières qui viserait à mobiliser tant les acteurs de la production, de la transformation et de la commercialisation que les citoyens ou encore la mise en place d’une nouvelle gouvernance pour le développement de l’agriculture biologique en France pour produire autrement.

Le sujet de la discorde et les revendications. Au discours, les agriculteurs bio de Lorraine opposent des chiffres. Le plan jugé financièrement « ambitieux » est dénoncé par les paysans Bio de Lorraine. Le compte n’y serait d’ailleurs « clairement » pas selon les agriculteurs. Alors que le budget pour financer jusqu’en 2020 les aides à l’agriculture biologique en Lorraine est de 29 M€. « Il manque 40 millions d’euros pour couvrir les besoins des objectifs du plan Ambition Bio 2017 » affirme le Centre de Groupements des Agrobiologistes (CGA) de Lorraine. Une enveloppe budgétaire estimée « insuffisant(e) pour soutenir les paysans bio en place » et pour atteindre les objectifs du plan Ambition Bio 2017. Pire, le CGA souligne le risque « d’une fragilisation des filières bio ». Pour éviter ce scénario, les agriculteurs réclament  « une réorientation budgétaire » ainsi que « des arbitrages (...) pour orienter l’argent public vers un mode de production agricole durable ».

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV