octobre 19, 2019

Soirées festives : les Français connaissent les risques... les Lorrains aussi !

Les associations Prévention Routière et Assureurs Prévention dévoilent ce vendredi les résultats d’une grande enquête nationale menée auprès des Français sur leurs habitudes de consommation d’alcool et leurs modes de déplacements à l’occasion de leurs sorties. Résultats en Lorraine...

alcool12

À deux semaines des fêtes de fin d’année, les associations lancent leur campagne #RentrerEnVie pour mobiliser les Français et les inciter à organiser à l’avance leurs retours de soirée. À cette occasion, les associations Prévention Routière et Assureurs Prévention ont dévoilé les résultats de l’étude menée sur internet auprès des Français de 18 à 64 ans, sur leurs habitudes de consommation d’alcool et leurs modes de déplacements à l’occasion de leurs sorties. Quelques chiffres. 

La Lorraine dans le Top 3 des régions qui...

Selon cette étude la Lorraine se trouve dans le Top 3 des régions où l'on utilise le plus une voiture ou un deux roues lors d'une soirée festive, ils sont exactement 88 % en Lorraine à utiliser ces modes de transport après la Bourgogne (89 %) et le Limousin (90,5 %) alors que la moyenne de la France en la matière se situe à 78 %. Autres chiffres de cette enquête, parmi les 18-64 ans interrogés, 64 % des Lorrains (vs 73 % France entière) de 18-64 ans estiment que boire de l’alcool fait partie des habitudes culturelles françaises et 36 % des Lorrains (vs 39 %) considèrent qu’il est socialement mal perçu de ne pas boire.

Les Français interrogés craignent par ailleurs les accidents provoqués par un conducteur en état d’ivresse, tout particulièrement lors de la soirée de la Saint-Sylvestre (84 %) et des retours de discothèque (81 %).

Les principales solutions envisagées par les Lorrains pour rentrer sans prendre de risque sur la route sont de se faire raccompagner par quelqu’un qui n’aura pas bu (49 % vs 46 % France entière) et/ou de dormir sur place (38 % vs 44 % France entière).

... mais continuent à se mettre en danger

Cependant, 41 % des 18-64 ans envisagent parfois des « solutions » qui ne sont pas suffisamment fiables, voire même de fausses solutions, pour reprendre le volant en toute sécurité après avoir bu de l’alcool : boire de l’eau ou du café, rouler lentement ou encore prendre des petites routes peu empruntées... Parmi eux, 6.5 % ne prennent par ailleurs jamais de dispositions particulières ! L’enquête menée par les associations Prévention Routière et Assureurs Prévention révèle que 25 % des Lorrains (vs 29 % du total des personnes interrogées) reconnaissent avoir déjà conduit en pensant que leur taux d’alcoolémie dépassait le 0,5 g d’alcool par litre de sang toléré par la loi. Enfin, une donnée toute aussi inquiétante : 23 % des 18-64 ans en Lorraine (vs 27 % au national) sont déjà montés dans un véhicule dont le conducteur avait, selon eux, dépassé le seuil légal d’alcoolémie...

Evénements Ici-c-Nancy.fr

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV