décembre 11, 2019

Ouverture du procès en appel des surirradiés d'Epinal

JUSTICE. Le procès en appel de trois praticiens de l’hôpital d’Épinal déjà condamnés à 18 mois de prison ferme en première instance s'ouvre ce mercredi à Paris. Les deux médecins radiothérapeutes et le radiophysicien sont jugés pour avoir administré des surdoses de radiation entre 2001 et 2006 sur plus de 450 patients de l'hôpital Jean-Monnet. Douze patients sont décédés et des dizaines de personnes gardent de lourdes séquelles. 

justice1
photo d'illustration

Le premier jour du procès en appel sur le plus grave accident de radiothérapie de France s’ouvre ce mercredi après-midi. Les deux médecins radiothérapeutes et le radiophysicien seront à nouveau devant la justice pour répondre aux surdoses de radiation infligées entre 2001 et 2006 à près de 450 patients atteints notamment de tumeurs de la prostate, à l’hôpital Jean-Monnet d’Épinal(Vosges). En première instance, les deux médecins, Jean-François Sztermer et Michel Aubertel, ont écopé de quatre ans de prison dont 18 mois ferme et 20.000 euros d’amende pour homicides et blessures involontaires, ainsi que non-assistance à personne en danger alors que Joshua Anah, le radiophysicien a été condamné à trois ans de prison dont 18 mois et 10.000 euros d’amende pour homicides et blessures involontaires et soustraction de preuve.

Les prévenus pourraient voir ces peines alourdies lors de ce procès en appel qui durera cinq semaines. 

Retrouvez-nous sur Facebook

L'agenda des sorties

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim

Ici-c-Nancy TV