Log in

Prospectus : "la grande distribution en fait plus que jamais des tonnes" (UFC-Que choisir)

  • Écrit par ICI-C-NANCY.fr
  • Publié dans Société
Dix ans après le lancement du Plan national sur la prévention des déchets, à l’origine de la campagne « Stop pub » de réduction de la pollution publicitaire des boîtes aux lettres, l’UFC-Que Choisir rend publics les résultats jugés "catastrophiques" d’une enquête sur la distribution des publicités non adressées.
boiteauxlettres
En une décennie le poids des publicités reçues a augmenté de 35 % - crédit photo www ici c nancy fr

Les chiffres sont implacables, en une décennie le poids des publicités reçues a augmenté de 35 %. Face à cette déferlante publicitaire, le consommateur peut encore apposer sur sa boîte aux lettres un autocollant « Stop pub », un geste qui fait la preuve de son efficacité comme le démontrent les resultats de l'enquête de l'UFC Que choisir. Selon cette étude, l'autocollant permet de diminuer de 83 % le nombre de prospectus reçus, qui chute de 72 à 12 sur un mois. En parallèle, l'enquête dévoilée aujourd'hui mentionne l'augmentation de la pression des imprimés non adressés avec un poids moyen sur un mois qui est passé de 2 kg par ménage en 2004 à 2,7 Kg en 2014, soit une augmentation colossale de 35 % en 10 ans souligne l'UFC-Que Choisir.

Des imprimés non adressés qui représentent "un réel coût pour les consommateurs" dénonce l'association qui évoque "une gabegie économique et environnementale", avec seulement 49 % du papier recyclé en France (contre 75 % en Allemagne), c’est plus de la moitié des 69 200 tonnes mensuelles distribuées qui sont gaspillées, représentant 19 % du total des papiers émis.

Les enseignes de la grande distribution, principaux pollueurs publicitaires

Selon l'association de consommateurs, ce sont "les enseignes de la grande distribution, du bricolage/jardinage et de l’ameublement sont de loin les plus grands pollueurs publicitaires". "Ils cumulent à eux trois 69 % des publicités distribuées, dont 36 % pour la seule grande distribution" poursuit l'UFC-Que Choisir. 

Inquiète de l’aggravation continue de la pollution publicitaire liée aux prospectus non adressés, l’UFC-Que Choisir réclame aux pouvoirs publics un audit du Ministère de l’Environnement sur le financement du recyclage du papier, la mise en place d’une pénalité financière pour les enseignes qui ne respecteraient pas le « Stop pub ».