avril 23, 2019

L’usage du téléphone au volant a doublé en dix ans

TNS Sofres pour Axa Prévention a livré mardi les résultats d'une vaste enquête sur les habitudes des conducteurs français. Le point noir du baromètre, le chiffre de l'usage du téléphone au volant qui a doublé en dix ans...
g-ny
photo d'archives - www ici c nancy fr

Selon cette étude, le téléphone, avec ses nouvelles fonctionnalités, est toujours plus envahissant dans la conduite et sa fréquence d’utilisation a presque été multipliée par deux en seulement une décennie. Ainsi, « 34 % des conducteurs reconnaissent téléphoner au volant » à la fin 2013, contre 18 % en 2004. Parmi les personnes qui reconnaissent les faits, « 42 % n’utilisent pas de kit mains libres » et un conducteur sur cinq « s’autorise même la consultation ou l’envoi de SMS au volant ». Une fois à bord de leur véhicule, plus de 7 automobilistes sur 10 n’éteignent jamais leur téléphone avant de prendre la route. 

En 10 ans, le profil sociodémographique des conducteurs a connu des évolutions sensibles. Première observation, « la population des automobilistes s’est seniorisée plus vite que la population française, un facteur qui a contribué à maintenir le poids des bons conducteurs au global (4 conducteurs sur 10 ont plus de 55 ans) », note TNS Sofres pour Axa Prévention.

Le Baromètre révèle également des progrès notables concernant la grande vitesse sur route et l’alcool au volant. Ainsi, deux automobilistes sur 10 reconnaissent qu’il leur arrive de rouler à plus de 170 km/h sur autoroute, contre 3 en 2004.  Aujourd’hui, 6 % reconnaissent prendre le volant après avoir bu 4 à 5 verres d’alcool. Ils étaient plus du double à l’affirmer en 2004 (14 %). 

=> À LIRE TOUTE L'ENQUÊTE CI-DESSOUS EN PDF

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV