juin 24, 2019

Nancy et Metz classés 11e et 16e au baromètre des grandes villes contre le racisme

NANCY-METZ. Villeurbanne, Montreuil et Paris exemples en matière de lutte contre le racisme ; Marseille, Aix-en-Provence et Versailles bons derniers. Un baromètre diffusé mercredi, à quatre mois des municipales, dresse un bilan de l'action des grandes villes contre le racisme. Note moyenne : 4/10, seules dix-huit villes ont obtenu la moyenne dont Nancy et Metz.

placestannuit

« République et Diversité » et le Conseil représentatif des associations noires (Cran) ont adressé aux 50 plus grandes villes de France un questionnaire pour évaluer leurs actions concrètes en matière de lutte contre le racisme. Des résultats diffusés aujourd’hui par le biais d'un baromètre des villes contre le racisme. Un palmarès inédit trois mois avant les élections municipales qui « permettra aux citoyens de comparer leur situation avec celle des autres villes de France » selon les associations. Les villes ont été évaluées sur la base d’un questionnaire en deux parties mentionnant les politiques internes et publiques. Puis, des enquêtes ont permis de vérifier sur le terrain les engagements des villes auprès des associations locales. Dans ce classement Villeurbanne (1re position) est suivie de Montreuil (2e), Paris (3e), Toulouse (4e), Roubaix (5e)… Nancy arrive avec une honorable 11e position et Metz décroche la 16e place. Lanterne rouge Marseille qui ferme la marche à la 50e place.

Nancy se réjouit du classement

Vice-présidente de la Coalition européenne des villes contre le racisme et les discriminations (ECCAR), la Ville de Nancy n'a pas manqué de souligner son contentement par le biais d'un communiqué de presse, elle « se réjouit de figurer dans la partie haute de ce classement et d’être, avec une note de 59 points sur 100 (16 points supérieure à la moyenne nationale) parmi les 18 grandes villes dont la note dépasse 50 ». Des résultats d'une étude jugée aussi comme « un encouragement pour l'engagement de tous les citoyens et militants associatifs qui, ici à Nancy, partagent cette exigence de mobilisation et de vigilance quotidienne sur ces questions sur lesquelles il y a encore des efforts à faire partout en France », n'oubliant pas d'évoquer « la reconnaissance pour la mobilisation des collectivités territoriales dans leur ensemble qui, comme le rappellent les auteurs du baromètre, sont des véritables acteurs de terrain dans la lutte quotidienne contre les discriminations. »

classement.racisme.icn

Pour les associations qui ont mené le baromètre, la moyenne générale de 42,26/100 est qualifiée en revanche de « médiocre » ajoutant « qu’au “pays des droits de l’Homme” l’égalité ne semble pas être une priorité ».

Une conférence européenne s'était tenue jusqu'au 18 octobre dernier à Nancy, la municipalité avait alors été félicitée pour son engagement contre le racisme (Notre article du 18/10/13 : Conférence Générale de l’ECCAR : « Nancy s’engage dans la durée »)

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV