octobre 19, 2019

Leonarda "une grave erreur " selon Khirouni

Nancy- Dans une tribune parue sur Rue 89.com, Chaynesse Khirouni, députée de Meurthe-et-Moselle (PS) critique la politique migratoire actuelle de la France, mais aussi de l'Europe... 
khirouni-ass
crédit photo Dailymotion

 

 

Elle fait les grands titres depuis plusieurs jours, Léonarda rom kosovare de 15 ans arrêtée au pied d'un bus scolaire à Pontarlier et expulsée de France dans la foulée est devenue une véritable affaire d'État. Les critiques fusent de toute part notamment à gauche, la dernière en date celle très remarquée de Valérie Trierweiler, la première dame de France qui a sans doute fait siffler les oreilles de Manuel Valls.

La députée PS de Meurthe-et-Moselle Chaynesse Khirouni a également fait part de son désaccord dans une tribune publiée sur le site rue89.com dont le titre est volontairement alarmiste « il est temps de parler de notre politique migratoire » . Plaçant le combat contre la stigmatisation des immigrants et les dérives des politiques migratoires comme « l’un des éléments fondateurs de (son) engagement » l'élue socialiste à la ville de Nancy déclare refuser « de cautionner les discours démagogiques » parlant des flux d'étrangers à maîtriser selon le contexte économique. De même, la députée n'accepte pas « les caricatures qui cherchent à assimiler la défense des valeurs les plus fondamentales de notre République à un angélisme béat déconnecté des réalités quotidiennes de la vie des Français. »

Selon Chaynesse Khirouni, la France doit montrer l'exemple en tant que cinquième puissance mondiale et fondatrice des droits de l'homme estimant que « ces hommes et ces femmes fuyant les guerres et la misère et laissant leur famille pour l’inconnu méritent « un droit à l’avenir »» rejetant l'idée d'une loi « qui ne pourrait empêcher “ les flux ” migratoires.» La députée de Meurthe-et-Moselle demande à l'Europe de « s’engager résolument à mettre en œuvre un autre équilibre des échanges entre les pays du Nord et les pays du Sud » et de mener une politique ferme contre les filières clandestines et les réseaux mafieux au lieu de se contenter de pleurer les morts de Lampedusa. 

Selon Chaynesse Khirouni ces migrants « occupent des emplois dont personne d’autre ne veut » et tout doit être mis en oeuvre pour les intégrer dans notre pays. Concernant Leonarda, l'élue nancéienne considère son expulsion comme « une grave erreur » qu'elle condamne avec vigueur avant de souhaiter « le retour rapide de Leonarda et de sa famille en France » estimant que « cette expulsion symbolise l’incohérence de notre politique migratoire depuis de nombreuses années.» La députée juge couteuses ces opérations d'expulsions alors que l'argent consacré pourrait selon elle « financer une tout autre politique d’intégration » pour rompre avec une politique du chiffre « inefficace.» Enfin Chaynesse Khirouni préconise la régularisation des jeunes majeurs scolarisés afin de donner une meilleure réponse « à la montée du Front national, de l’extrême droite et de ses idées » avant de considérer l'immigration comme une richesse pour le pays et de demander à la France, mais aussi, et surtout au ministre de l'Intérieur de ne pas « abandonner nos valeurs »

 

 

 

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Evénements Ici-c-Nancy.fr

Retrouvez-nous sur Facebook

Ici-c-Nancy TV